Cours sous les étoiles

Les étudiants du cours Didactique de l'astronomie ont observé les planètes sur le toit du pavillon Président-Kennedy.

9 Mars 2017 à 16H35

Les étudiants du cours Didactique de l'astronomie ont observé les planètes sur le toit du pavillon Président-Kennedy.
Photo :Frédérique Ménard-Aubin

«Wow !», «Magnifique !», «Super !». Les exclamations fusaient le 8 mars dernier, alors qu'une quarantaine d'étudiants inscrits au cours Didactique de l'astronomie avaient été conviés par leur professeur Pierre Chastenay à venir observer les étoiles sur le toit du pavillon Président-Kennedy.

«J'étais accompagné par mon auxiliaire d'enseignement, Simon A. Bélanger, également animateur au Planétarium Rio Tinto Alcan, qui a l'habitude de ce genre d'activité, souligne Pierre Chastenay. Nous sommes montés sur le toit un peu avant le cours pour installer et calibrer nos télescopes.»

L'activité d'observation a duré environ une heure et demi, de 18 h à 19 h 30. «Nous avons d'abord pointé nos télescopes vers la planète Vénus, qui est très brillante en ce moment du côté du coucher du soleil, raconte le professeur. Les gens ne réalisent pas que Vénus, comme la Lune, présente des phases à différentes positions sur son orbite autour du soleil. Ensuite, nous avons observé des cratères sur la Lune. Les conditions étaient bonnes malgré l'arrivée des nuages.»

Offert pour la première fois, le cours Didactique de l'astronomie s'adresse, notamment, à de futurs enseignants du primaire et du secondaire. «Comme le cours porte sur la façon d'enseigner l'astronomie aux jeunes des écoles primaires et secondaires, je trouvais important que mes étudiants expérimentent l'observation du ciel au télescope, dit Pierre Chastenay. L'une des approches que je préconise dans l'enseignement de cette science consiste à faire de l'astronomie comme les astronomes: observer le ciel, recueillir des données, modéliser les observations.»

Pour la plupart des étudiants, c'était la première fois de leur vie qu'ils utilisaient un télescope. «J'espère que ce fut pour eux une expérience transformatrice et qu'ils auront envie de la faire vivre à leur futurs élèves», note le professeur.

L'observation du ciel au télescope sera intégrée au cours de Didactique de l'astronomie et se répétera au cours des prochaines sessions, assure Pierre Chastenay. «Plusieurs étudiants m'on remercié de vive voix et d'autres m'ont écrit par la suite pour exprimer leur satisfaction.»

Astrophysicien de formation, Pierre Chastenay enseigne au Département de didactique depuis 2013. Auparavant, il a été responsable des activités éducatives du Planétarium de Montréal, devenu Rio Tinto Alcan, pendant 25 ans. Animateur des émissions de vulgarisation scientifique Les électrons libres et Le code Chastenay à l’antenne de Télé-­Québec depuis 2008, il a remporté en 2014 le Prix Raymond-­Charrette, remis par le Conseil supérieur de la langue française pour la qualité de ses interventions dans les médias. Il a aussi reçu, en 2015, le grade de Chevalier de l'Ordre de la Pléiade, ordre de la francophonie et du dialogue des cultures décerné par l'Organisation internationale de la francophonie. Pierre Chastenay est l’auteur de trois ouvrages d’initiation à l’astronomie destinés aux jeunes et vendus à plus de 20 000 exemplaires au Québec et dans la francophonie.   

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE