Hommage à Éric Rassart

Le professeur émérite du Département des sciences biologiques reçoit le titre de Bâtisseur en sciences.

26 Octobre 2017 à 10H32

Catherine Mounier, vice-rectice à la Recherche et à la création, le professeur émérite Éric Rassart, Normand Séguin, doyen par intérim de la Faculté des sciences, et Isabelle Marcotte, vice doyenne à la recherche de la Faculté des sciences. Photo: Denis Bernier

La Faculté des sciences a décerné, le 25 octobre, le titre de «Bâtisseur - volet recherche» à Éric Rassart,  professeur émérite du Département des sciences biologiques. La faculté avait déjà reconnu son travail en lui attribuant le «prix de la Recherche - volet carrière» en 2012.

Détenteur d'un doctorat en biochimie de l'Université McGill, Éric Rassart a enseigné à l'UQAM de 1986 à 2014. Ses recherches ont porté sur deux thématiques majeures: les rétrovirus de souris et l’apolipoprotine D (ApoD). En étudiant les rétrovirus qui induisent la leucémie, il a identifié de nouveaux oncogènes impliqués dans la transformation cellulaire. Éric Rassart a aussi démontré que l’ApoD  pouvait avoir un effet protecteur contre les maladies dégénératives, comme l’Alzheimer, et contre la méningocéphalite, révélant le lien entre la présence de cette protéine, l’inflammation et le stress oxydatif.

Signataire et cosignataire de 142 articles scientifiques, dont certains ont été publiés dans des revues prestigieuses telles que Blood, Cancer Research, Journal of Virology et Journal of Biological Chemistry, le professeur a présenté plus de 240 communications lors de congrès nationaux et internationaux. «Il est évident que le nom d’Éric Rassart restera celui d’un précurseur de la biologie moléculaire des rétrovirus, un champ d’investigation majeur depuis 40 ans», a écrit le chercheur français Marc Sitbon, du Conseil national de la recherche scientifique (CNRS).

Le professeur a cofondé, en 2003, le Centre de recherches biomédicales BioMed et en a assumé la direction lors de sa mise en place. Aujourd'hui, BioMed regroupe 39 chercheurs provenant de divers départements de l’UQAM, de l’Université du Québec à Trois-Rivières et de l’Institut national de la recherche scientifique/Institut Armand Frappier (INRS-IAF).  

En plus de former de nombreux étudiants à la maîtrise et au doctorat, ainsi que plusieurs stagiaires postdoctoraux, Éric Rassart a développé des cours en biologie moléculaire, comme celui sur les manipulations génétiques, cours phare du programme de maîtrise en biologie. Il a aussi contribué au développement des programmes de baccalauréat  en apprentissage par problèmes et en biochimie.

«Bien que retraité de l'enseignement, Éric Rassart poursuit ses activités de recherche et continue d'encadrer des étudiants, tout en participant aux activités de BioMed», souligne son collègue Jean-François Giroux, directeur du Département des sciences biologiques.

Pour souligner le rôle de bâtisseur du professeur, une plaque commémorative, sur laquelle on trouve son nom et une brève description de ses contributions, a été apposée sur l'un des murs extérieurs du Cœur des sciences.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE