Post-Olympiques

Un duo d'artistes présente une exposition sur les conséquences des compétitions sportives sur l’environnement des villes. 

4 Juillet 2017 à 14H30

À l’intérieur du Bird’s Nest, Beijing, 2014, de Jean-Maxime Dufresne et Virginie LaganièrePhoto: Jean-Maxime Dufresne et Virginie Laganière

La Maison de la culture Côte-des-Neiges présente, jusqu'au 19 août prochain, l'exposition Post-Olympiques du duo d'artistes formé de Jean-Maxime Dufresne (M.A. communication/multimédia interactif, 2006), chargé de cours à l'École de design, et de Virginie Laganière (B.A. arts visuels et médiatiques, 2003; M.A. arts visuels et médiatiques, 2007).

Post-Olympiques est une installation multimodale photographique et vidéographique, incluant des éléments sculpturaux et sonores. Ayant pour thème l’après-olympique et ses conséquences sur l’environnement, le projet constitue une forme d’enquête et d’interprétation de cet agencement architectural, économique, politique et social. «Dans une chronologie olympienne plus vaste, Montréal se situe au cœur d’un réseau de relations et d’enjeux sur le devenir de sites olympiques controversés, qui ont précédé ou suivi les JO de 1976 dans la métropole», expliquent les artistes. Post-Olympiques s’intéresse en particulier à la construction de narrativités qui s’échafaudent à travers différents lieux et contextes.

Outre leurs pratiques artistiques individuelles, Virginie Laganière et Jean-Maxime Dufresne collaborent depuis 2003. Leur travail puise dans la mutation des espaces construits, qui façonnent les territoires urbains et leurs réalités sociales. Il s’incarne dans une approche protéiforme qui mélange la conception d’espaces architecturaux in situ, la photographie, l'installation, la vidéo et le son. Les deux artistes ont bénéficié de nombreuses résidences et expositions au Canada et à l’international, notamment en Espagne, en Finlande, en Suisse, en Chine, en Italie et au Japon.

L'exposition Post-Olympiques est une des composantes de l'événement Un million d’horizons (1 x 19 = 1 000 000), organisé dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal. L'événement présente une trentaine d'expositions d'artistes et de duos d’artistes contemporains dans les maisons de la culture et les lieux de diffusion municipaux afin de donner un aperçu aux Montréalais de la richesse et de la diversité de la création en arts visuels et numériques. Le commissariat d'Un million d’horizons (1 x 19 = 1 000 000) est assuré par la diplômée Nathalie Bachand (B.A. arts visuels et médiatiques, 2001). 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE