Prendre lieux

Des artistes uqamiens présentent une exposition à l'Écomusée du fier monde.

14 Février 2017 à 11H41

Des artistes uqamiens présentent une exposition à l'Écomusée du fier monde. Sur la photo: une installation de Martin Durand.
Photo :Denis Farley

L’exposition Prendre lieux présente à l'Écomusée du fier monde une série d'œuvres en dyade créées par 18 artistes, chargés de cours et étudiants de l’École des arts visuels et médiatiques (EAVM).

«Prendre lieux vise à faire connaître le travail artistique souvent méconnu de nos chargés de cours», explique Dominique Sarrazin, elle-même chargée de cours à l'EAVM, qui a lancé le projet en collaboration avec sa collègue Patricia Gauvin. «Chaque chargé de cours a été invité à choisir un étudiant avec lequel il partage des sensibilités artistiques afin de réaliser des œuvres en dyade.»

Dyades

Dominique Sarrazin / Martin Durand, étudiant au baccalauréat

Josée Pellerin / Vincent Daoust, étudiant au baccalauréat

Jean Marois / Amélie St-Denis, étudiante au baccalauréat

Suzan Vachon / Zoé Lavigne, étudiante au baccalauréat

Denis Farley / André Girard, étudiant au baccalauréat

Patricia Gauvin / Sébastien Gandy, étudiant à la maîtrise

Marie-France Giraudon / Pascal Seguel Reynolds, étudiant à la maîtrise

Katherine Rochon / Sophie Cabot, étudiante au doctorat

Anne C. Thibault / Claudia Bernal, étudiante au doctorat

L'événement s'inscrit dans le cadre d'un protocole d'entente entre l'UQAM et le musée qui a donné lieu depuis les années 1980 à de nombreux projets de recherches, expositions, publications et autres activités académiques et artistiques. Par leurs créations pluridisciplinaires (vidéo, sculpture, peinture, photographie, performance, installation), les artistes proposent dans Prendre lieux leur vision du mandat de l’Écomusée du fier monde, à la fois musée d’histoire et musée citoyen. «Ce sont des œuvres contemporaines qui impliquent ces préoccupations historiques et citoyennes», précise Dominique Sarrazin. Le titre de l'exposition fait référence à l'idée de se voir confier un espace pour occuper le musée. «On prend lieu dans une dyade tout en proposant une composition contemporaine, personnelle, concrète et unique», complète la chargée de cours, qui présente avec l'étudiant et artiste Martin Durand deux œuvres, sculpture et collagraphie, rendant hommage aux premiers citoyens de Montréal.

Fruit d’une collaboration entre l’Écomusée du fier monde, l’École des arts visuels et médiatiques et la Faculté des arts, l'exposition est présentée du 16 au 26 février prochain. Le vernissage aura lieu le mercredi 15 février à 17 h. Dans le cadre de la prochaine mouture de Prendre lieux, un concours sera lancé afin d'élargir la proposition aux artistes provenant de tous les départements des arts de l'UQAM.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE