Hommage aux bâtisseurs de Montréal 

Une exposition rappelle l'importance de tous ceux qui ont contribué à bâtir Montréal.

23 Mai 2017 à 13H23

L'exposition évoque au moyen d'images et de textes succincts, rédigés en français et en anglais, combien le parcours historique de nouveaux arrivants issus des tous les continents a transformé le paysage culturel, social et patrimonial de la ville. 

Réalisée par le Centre d'histoire de Montréal, à la demande du Bureau de la présidence du conseil, l'exposition Montréal, Nouveau Monde souligne la présence millénaire des peuples autochtones et de la grande aventure de la fondation de la métropole par Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, et Jeanne Mance, et par ceux et celles, venus de partout dans le monde, qui ont contribué, chacun à leur manière, à construire le Montréal d'aujourd'hui. Le commissariat de cette exposition, présentée dans le cadre de la programmation officielle des festivités du 375e anniversaire de Montréal, est assuré par la finissante à la maîtrise en muséologie Johane Bergeron.

L'exposition évoque au moyen d'images et de textes succincts, rédigés en français et en anglais, combien le parcours historique de nouveaux arrivants issus des tous les continents a transformé le paysage culturel, social et patrimonial de la ville. Montréal, Nouveau Monde témoigne ainsi du rôle et de l'apport des gens du monde entier ayant foulé le sol de la ville en quête d'un endroit accueillant où il fait bon vivre, d'un nouveau départ ou d'un Nouveau Monde. Adoptée en 1833, la devise de la Ville, Concordia Salus, le «salut par la bonne entente», témoigne de cet idéal typiquement montréalais.

L'exposition Montréal, Nouveau Monde est présentée gratuitement jusqu'au 10 juin, dans le hall d'honneur de l'hôtel de ville de Montréal (275, rue Notre-Dame Est), du lundi au vendredi de 8 h à 17 h et le samedi, de 12 h à 16 h. Pour en savoir plus sur l'histoire de Montréal et ses bâtisseurs, on peut visiter le site Mémoires des Montréalais au ville.montreal.qc.ca/memoiresdesmontrealais.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE