L’art en cinq gestes

La Faculté des arts collabore à un cours virtuel sur l'art contemporain offert par le Centre Pompidou.

6 Novembre 2017 à 15H05

Le Centre Pompidou, à Paris. Photo: Istock

La Faculté des arts et le Centre de recherche Figura sur le texte et l'imaginaire collaborent à un projet novateur du Centre Pompidou, à Paris. Comment se font les œuvres d’art? Quels sont les gestes et les motivations des artistes lorsqu'ils créent? Pour répondre à ces questions, la nouvelle école du  Centre Pompidou propose, jusqu'au 14 janvier prochain, un premier cours en ligne ouvert à tous et gratuit. Au moyen de cinq séquences, chacune correspondant à un verbe d'action indissociable de la notion de création – Assembler, Détruire, Reproduire, Réduire et Critiquer –, le cours fournit des clés de compréhension sur l'art moderne et contemporain. Chacun peut suivre le parcours à son rythme en traversant les séquences dans l’ordre qui lui plaît. Au programme: des vidéos d’experts, des entrevues, des conférences, des activités d'apprentissage, des quiz… et des œuvres en grand nombre!

Jusqu'à maintenant, plus de 17 000 personnes se sont inscrites à ce MOOCMassive Open Online Course –, lancé officiellement le 4 novembre dernier. Intitulé L’art moderne et contemporain en 5 gestes, le cours rompt avec le récit chronologique de l’histoire de l’art et aborde l'art et la création de la façon la moins intimidante et la plus libre qui soit. Chaque séquence ou chaque verbe comprend un volet pédagogique, un volet d'animation et un volet d'évaluation. Pour accéder au contenu, il suffit de s'inscrire sur www.MOOC-centrepompidou.com.

La Faculté des arts et le Centre Figura collaborent au volet animation du projet. «Jean-Max Colard, responsable de la programmation culturelle du Centre Pompidou, nous a invités à participer à cette aventure pédagogique et artistique unique en son genre», précise la professeure du Département d'études littéraires Véronique Cnockaert, directrice de Figura.

Détruire pour mieux renaître 

«Sans se concerter, des professeurs de la Faculté des arts ont choisi d'investir la séquence "Détruire"… pour mieux renaître», souligne Véronique Cnockaert d'un ton amusé. La professeure Cassie Bérard (études littéraires) présente un atelier dans lequel des étudiants explorent par l'écriture le verbe Détruire. Six textes ont été retenus et seront publiés sur le MOOC. Une autre professeure, Marie Fraser (histoire de l'art), membre de Figura, propose un commissariat d'exposition à partir d'œuvres de la collection du Centre Pompidou. Le sculpteur et diplômé Michel de Broin (M.A. arts plastiques, 1997) a accepté de présenter une conférence sur son propre travail, en fonction des cinq verbes opératoires du MOOC.

Le Centre Pompidou accueillera, dans le cadre d'un stage, des doctorants de la faculté en histoire de l'art, en muséologie et en études et pratiques des arts. «Les étudiants effectueront leur stage d'un mois à compter de l'hiver prochain et travailleront avec des commissaires d'exposition dans le cadre de la deuxième session du MOOC, prévue au printemps 2018», note la directrice de Figura.

D'une durée de deux ans, le MOOC s'étalera sur quatre sessions, auxquelles participeront la Faculté des arts et le Centre Figura. Il est accessible 24 heures sur 24. À la fin de chaque séquence, le participant peut tester ses connaissances à l'aide d'un quizz.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE