Les scientifiques dans la rue

Le Cœur des sciences lance les Midis Ville-Marie dans le cadre du 375e anniversaire de la métropole.

16 Mai 2017 à 15H21

Le Coeur des sciences de l'UQAM.Photo: Emilie Tournevache

Du 17 mai au 12 octobre, le Cœur des sciences propose les Midis Ville-Marie, une série de 24 animations de rue avec autant de scientifiques provenant des grandes institutions de recherche de l’arrondissement de Ville-Marie. Des scientifiques de l’UQAM, des universités Concordia et McGill, de l’École de technologie supérieure et de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS – Énergie, Matériaux et Télécommunications) sortiront de leurs laboratoires et de leurs classes pour aller à la rencontre du grand public.

Financées par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec à l'occasion des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, ces rencontres extérieures informelles, ludiques et participatives ont pour objectif de célébrer l’histoire de la métropole et sa vitalité scientifique.

Pour mener à bien son projet, le Cœur des sciences s’est associé à l’École supérieure de théâtre et un concept d’animation a été créé par trois étudiants. Chacune des rencontres, d'une durée de 30 minutes, correspondra à une séance de musculation et d’entraînement cérébraux pour une marionnette baptisée IC-Tout. Chacun des 24 scientifiques engagés dans le projet deviendra, le temps de la rencontre, l’entraîneur d’IC-Tout et aura pour but de lui apprendre quelque chose. Les Midis Ville-Marie ─ qui auront lieu dans une vingtaine d'emplacements extérieurs publics ou privés de l’arrondissement (place, parc, jardin, ruelle, etc.) ─ seront animés par un étudiant en théâtre, qui animera la marionnette. La participation du public fera partie du jeu.

«L'idée est de faire descendre les scientifiques dans la rue, là où les gens se trouvent, plutôt que d’inviter le public à les rencontrer à l’intérieur de nos institutions, explique Sophie Malavoy, directrice du Cœur des sciences. C’est pour moi la meilleure façon de toucher un public qui ne participe peut-être pas naturellement à des activités de culture scientifique et qui fréquente peu les universités ou les centres de recherche.»

Cette formule d’animation de rue répond à un désir de diffuser une image plus invitante de la science et surtout des scientifiques. «Nous ne voulons pas seulement informer les gens, mais aussi les toucher et leur faire passer un bon moment.»

Activités du mois de mai

Le mercredi 17 mai à midi, les Midis Ville-Marie proposent l'activité Pourquoi deux sexes? au carré Dorchester avec Denis Réale, professeur au Département des sciences biologiques et chercheur au Groupe de recherche en écologie comportementale et animale (GRECA).

Le mardi 30 mai, le public aura droit à l'activité Sociable comme un arbre au parc Hydro-Québec avec le professeur du Département des sciences biologiques Christian Messier, titulaire de la Chaire de recherche industrielle Hydro-Québec sur le contrôle de la croissance des arbres.

D'autres chercheurs de l'UQAM prendront part aux Midis Ville-Marie, dont Manon Sorais, doctorante en biologie (À dos de goéland, le 9 juin, au Vieux-Port de Montréal), Nadia Lafrenière, doctorante en mathématiques (Les maths brassent!, le 11 juin, auVieux-Port de Montréal) et Lucie Lamarche, professeure au Département des sciences juridiques (Redonner le pouvoir aux citoyens, le 21 juin, à la Place d'Armes).

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE