Mobilité élargie

Les chimistes professionnels peuvent désormais exercer partout au Canada.

8 Mai 2017 à 13H09

Photo: Nathalie St-Pierre

Un protocole d'entente signé entre l'Ordre des chimistes du Québec (OCQ) et les autres associations membres de la Fédération des chimistes professionnels du Canada (FCPC) permet désormais aux chimistes professionnels de transférer leur permis d'exercice dans n'importe quelle province canadienne. «C'est une très bonne nouvelle pour la mobilité de nos étudiants et  de nos diplômés», affirme Jacques Lesage, professeur associé du Département de chimie.

L'entente intervenue entre l'OCQ et les autres membres de la FCPC fixe notamment les exigences communes à remplir en matière de scolarité. «Il faut obtenir un diplôme de premier cycle universitaire comportant un total de 1 000 heures d'enseignement en classe et en laboratoire portant sur l'étude d'entités moléculaires ainsi qu'un minimum de deux ans d’expérience professionnelle à titre de chimiste junior», précise Jacques Lesage.

Cette reconnaissance survient à point nommé pour les programmes de baccalauréat en chimie et en biochimie, lesquels ont été modifiés en profondeur au cours de la dernière année. Les nouveaux cursus seront offerts pour la première fois à l'automne 2017. «Les deux programmes, qui mènent à une reconnaissance par l'Ordre des chimistes du Québec, ont été revus et actualisés afin de s'adapter aux nouvelles exigences du marché du travail», rappelle Jacques Lesage.

Depuis la dernière modification majeure de ces programmes, en 2000, le Département de chimie a procédé à l'embauche de 11 professeurs, des experts dans plusieurs secteurs de pointe, notamment en chimie analytique, en synthèse organique, en chimie médicinale et en chimie des matériaux.

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE