Hommage à Marc Choko

Le professeur émérite de l'École de design est nommé chevalier de l'ordre des Palmes académiques.

17 Mars 2017 à 12H21

Le professeur émérite Marc H. Choko. Photo: Nathalie St-Pierre

Professeur émérite de l'École de design, Marc H. Choko a reçu, le 16 mars dernier, l'insigne de chevalier de l'ordre des Palmes académiques de la République française. Cette prestigieuse distinction lui a été remise à l'UQAM pour son engagement au service de l'éducation. La cérémonie s'est déroulée en présence, notamment, d'Emmanuelle Pavillon-Grosser, consule générale adjointe de France à Québec et conseillère de Coopération et d'Action culturelle, de Magali Bricaud, attachée de coopération scientifique et universitaire, du recteur Robert Proulx, de la vice-rectrice à la Recherche et à la création Catherine Mounier, du doyen de la Faculté des arts Jean-Christian Pleau ainsi que de collègues, amis et membres de la famille du professeur.

Diplômé en architecture et en aménagement de l'Université de Montréal et docteur en urbanisme de l'Université Paris VIII, Marc Choko a commencé à enseigner à l'École de design en 1977, d'abord comme chargé de cours, puis comme professeur. Il a aussi été directeur de recherche à l'INRS-Urbanisation, Culture et Société, de 1985 à 2005, et a occupé le poste de vice-président du Comité de recherche logement et cadre bâti de l'Association internationale de sociologie, de 1988 à 1994. De plus, il a été professeur associé de l'Académie des sciences sociales de Wuhan, de 1994 à 1997, et de l'Académie des sciences sociales de Beijing, de 1994 à 2000.

Le professeur émérite a eu deux carrières. À titre d'architecte-urbaniste, il s'est d'abord intéressé, dans les années 80 et 90, au développement et à l'habitat en milieu urbain. À cette époque, il mène des recherches sur des expériences montréalaises, comme les habitations Jeanne-Mance et la Cité Jardin. Sa seconde carrière débute quand il prend la direction du Centre de design de l'UQAM, en 1999. À partir de ce moment, il se consacre de plus en plus au design graphique. 

Directeur du Centre jusqu'en 2008, le chercheur y a laissé sa marque en organisant de nombreuses expositions, portant principalement sur le design contemporain et l'affiche, et en établissant de nombreux liens avec l'étranger. Il a notamment collaboré pour que Montréal obtienne le statut «Ville UNESCO de design».

Marc Choko a publié plus d'une quinzaine d'ouvrages, de nombreux articles et des catalogues d'exposition, dont plusieurs ont été traduits en anglais, en italien, en espagnol et en chinois. Certaines de ses publications, comme L'affiche au Québec (2001) et Le design au Québec (en collaboration, 2003) sont devenues des références. Il a aussi donné des centaines de conférences et d'entrevues dans les médias.

Passionné d'affiches – il en collectionne depuis le milieu des années 60 –, Marc Choko a organisé de nombreuses expositions et publié plusieurs livres sur le travail des affichistes au Québec et au Canada, dont Lino (2011) et Le monde d'Alfred II (2014), consacrés aux œuvres de Lino et Alfred Halasa, chargé de cours et professeur à l'École de design, exposées au Centre de design, ainsi que Dans l'œil de Vittorio (2015), accompagnant une exposition au Musée McCord, et Canadian Pacific: Creating a Brand, Building a Nation (2015).

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE