Marché fermier au centre-ville

La cour intérieure du Complexe des sciences Pierre-Dansereau accueille le Marché fermier de l'UQAM.

5 Septembre 2017 à 8H29

Photo: Nathalie St-Pierre

Le Marché fermier de l’UQAM est de retour pour une quatrième édition, du 6 septembre au 1er novembre. En raison d’importants travaux autour du clocher de l’Université, le Marché quitte la place Pasteur, rue Saint-Denis, pour s'installer dans la cour intérieure du Complexe des sciences Pierre-Dansereau, entre le Cœur des sciences et le pavillon Sherbrooke (SH), à deux pas de la Place des Festivals.

Tous les mercredis, de 12 h à 16 h, les étudiants et les employés de l’UQAM, comme les passants, pourront s’approvisionner en produits locaux, frais et diversifiés: légumes, miel, prêt-à-manger, fromages, pain, tisanes, etc.  

Le nouvel aménagement permettra à l’équipe du Marché d’offrir, chaque semaine, des ateliers et des conférences à l’intérieur des pavillons voisins. Cette proximité avec les pavillons Sherbrooke et des Sciences biologiques (SB) assurera également la tenue du Marché les jours de pluie. 

Nouveautés

Le Marché revient avec un plus grand nombre de producteurs, ce qui accroît la diversité de l’offre alimentaire.

En collaboration avec la Société du 375e de Montréal, quatre journées axées sur un continent – l’Asie, l’Europe, l’Amérique et l’Afrique – seront proposées aux visiteurs du Marché. Les associations culturelles et étudiantes de l’UQAM seront mises à contribution afin de mettre en vedette des produits provenant de chacune de ces parties du monde.

Une thématique portant sur l’alimentation animera chaque semaine le Marché, comme la traditionnelle épluchette de blé d’Inde du début septembre, le zéro gaspillage, l’alimentation végétarienne et la lactofermentation.

Des musiciens différents d’un mercredi à l’autre ajouteront une touche festive au Marché.

Conçu en partenariat avec les Services à la vie étudiante et le Service des communications, le Marché fermier est une initiative étudiante d’Aliments d’ici, un comité du Groupe de recherche d’intérêt public de l’UQAM (GRIP-UQAM), dont la mission est de soutenir l’accès, pour tous, à une alimentation locale, saine et abordable.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE