Une Citadin avec l'OM

Marie-Yasmine Alidou D'Anjou signe son premier contrat professionnel avec l'Olympique de Marseille.

5 Septembre 2017 à 14H48

Marie-Yasmine Alidou D'Anjou a marqué 11 buts avec les Citadins l'an dernier, un record d'équipe.Photo: Andrew Dobrowolskyj (archives)

Marie-Yasmine Alidou D'Anjou vit un conte de fées. Après avoir représenté le Canada aux Universiades de Taipei, du 19 au 30 août, l'athlète de l'année chez les Citadins en 2016-2017 a signé son premier contrat professionnel avec l'Olympique de Marseille. Le pendant féminin de la mythique formation marseillaise évolue en première division, où l'on observe le plus haut calibre de jeu en France et l'un des plus élevés en Europe.

«L'UQAM et les Citadins vont me manquer, mais je ne pouvais pas passer à côté de cette occasion, affirme celle qui a marqué 11 buts l'an dernier, un record d'équipe. Jouer dans une ligue professionnelle a toujours été mon rêve. Je suis super excitée d'avoir été recrutée par l'une des meilleures équipes au monde.»

Difficile à réaliser

Pour compléter ses effectifs en vue de sa saison qui débute le 3 septembre, le club marseillais était à la recherche d'une joueuse à l'aise au milieu du terrain et qui possédait de belles aptitudes à l'attaque. Les dirigeants de l'équipe ont contacté l'agence High Performance Talent Pool, basée à Ottawa, et un des agents leur a recommandé l'étudiante-athlète de 22 ans. Après avoir visionné des vidéos et regardé un de ses matchs aux Universiades, les membres de l'organisation lui ont offert un contrat. «Tout s'est passé tellement vite, je ne réalise pas encore ce qui m'arrive», dit l'athlète.

Marie-Yasmine ne sera pas la seule Québécoise dans l'équipe phocéene. La Montarvilloise Geneviève Richard a elle aussi signé un contrat avec l'OM plus tôt cet été. «J'ai hâte de rencontrer mes coéquipières et mes entraîneurs. J'espère faire bonne impression et intégrer le onze partant dès cette année», affirme la jeune femme.

Cette expérience européenne offre également à Marie-Yasmine une belle vitrine auprès des sélectionneurs de l'équipe canadienne en vue de la Coupe du monde de 2019 et des Jeux olympiques de 2020. En effet, plusieurs membres de l'équipe nationale – dont Josée Bélanger, qui s'est entraînée avec les Citadins l'hiver dernier – ont aussi évolué sur le Vieux Continent. «Ce serait un rêve de représenter le Canada sur l'équipe nationale. Si je connais du succès à Marseille, je pourrais recevoir des invitations pour les camps des équipes nationales.»

Grande fierté

Celle qui étudiait au baccalauréat d'intervention en activité physique l'an dernier ne compte pas abandonner ses études pour autant. «Je compte suivre des cours en ligne à l'automne ou à l'hiver, dit-elle. Et si je reviens au Québec, j'aimerais bien revenir étudier à l'UQAM.»

Alexandre Da Rocha et Marie-Yasmine Alidou D'Anjou.

Même s'il perd les services de l'une des meilleures joueuses universitaires au Québec, l'entraîneur-chef des Citadins Alexandre Da Rocha était heureux pour sa protégée. «Tous les membres des Citadins sont très fiers de voir qu'elle réalise son rêve. Ultimement, notre rôle est de former des étudiantes-athlètes, de servir de tremplin pour qu'elles s'épanouissent.»

Marie-Yasmine est la deuxième porte-couleurs de l'équipe de soccer des Citadins à être recrutée par une équipe professionnelle en France. Félicité Hamidouche, qui a joué pour l'UQAM en 2013-2014, évolue maintenant pour les Girondins de Bordeaux en première division. «L'environnement qu'on propose chez nous permet aux joueuses de s'exprimer avec le ballon, mentionne Alexandre Da Rocha. Notre philosophie est que le développement de nos athlètes est plus important que la victoire à tout prix.»

Débuts satisfaisants

Les Citadins amorçaient leur saison régulière le 31 août dernier à Concordia. Les hommes l'ont emporté 1-0, alors que les femmes ont fait match nul 2-2. «Les joueurs ont fait un match sérieux, ils ont été en possession du ballon et ont eu plusieurs occasions de marquer. Nous avons respecté nos principes: intensité, jeu collectif et qualité», a mentionné l'entraîneur-chef de la formation masculine, Christophe Dutarte.

«Nous avons suivi notre projet de jeu en dominant la possession du ballon, a pour sa part indiqué Alexandre Da Rocha. Nous aurions aimé remporter la victoire, mais l'absence de Julia Liguori, qui était toujours à Taipei pour les Universiades, nous a fait mal.»

Les Citadins amorceront leur saison locale le vendredi 8 septembre au Stade Saputo. Les femmes joueront à 18 h et les hommes à 20 h 15.

CATÉGORIES
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE