Montréalais visionnaires

Près de la moitié des entrepreneurs et idéateurs choisis par le Musée McCord sont des diplômés de l'UQAM.

3 Février 2017 à 14H33

Les portraits des 21 Montréalais visionnaires sont placardés jusqu'au 26 février dans différents quartiers de la ville. On les retrouve notamment sur la palissade de la rue Saint-Denis près de l'UQAM.Photo: Publicité Sauvage

Neuf diplômés de l'UQAM figurent parmi les 21 portraits de Montréalais visionnaires photographiés par Cindy Boyce, dans le cadre du projet mondial Inside Out, créé en 2011 par le célèbre artiste de rue JR. Ce projet est mené par le Musée McCord en collaboration avec Publicité sauvage à l'occasion de l'exposition Notman, photographe visionnaire.

Les entrepreneurs et idéateurs sélectionnés, qui invitent à sortir du cadre pour faire évoluer les façons de faire, sont issus des domaines des arts et de la mode, du design et de l’urbanisme, du milieu communautaire et sociétal ou encore des nouvelles technologies. Leurs portraits sont placardés jusqu'au 26 février dans différents quartiers de la ville: la devanture de la Maison Notman, les vitrines de la papeterie Guérin, la palissade sur la rue Saint-Denis près de l'UQAM, et l'une des palissades au cœur du Quartier des spectacles.

Patsy Van Roost (DESS design d’événements, 10)
Fée urbaine, Patsy Van Roost est à l’origine de nombreuses interventions urbaines créant à l’échelle des quartiers des expériences hors du commun, participatives et rassembleuses. Par ses projets comme Les portes qui s’ouvrent, Un dessin à la fenêtre, La mer ou Ici un souvenir, elle donne l’occasion aux voisins, et autres passants, de se rencontrer et de se raconter.

Philippe Demers (B.A. communication, 13)
Cofondateur de l’agence MASSIVart et initiateur du festival Chromatic, Philippe Demers croit au développement économique et à la démarcation des entreprises par l'entremise de l’art et de la culture. En rapprochant les artistes des entreprises, il rend l’art accessible en plus d’offrir une vitrine de choix aux créateurs d’ici. À long terme, il espère jumeler Montréal à d’autres villes créatives pour faire de la métropole un carrefour artistique mondial.

Mélissa Mongiat (B.A. design graphique, 02)
Experte des environnements narratifs qui font participer le public, Mélissa Mongiat est cofondatrice du studio de design Daily tous les jours, à qui les Montréalais doivent, entre autres, le projet des 21 balançoires conçu en partenariat avec l'UQAM et installé au cœur du Quartier des spectacles.

Jonathan Lapalme (B.A. communication, 12)
Fondateur de l’atelier de design stratégique Les Interstices et cofondateur de l’organisme Entremise, Jonathan Lapalme aborde depuis près de 10 ans différents types de problématiques urbaines, dont les bâtiments vacants et la crise du logement, dans une perspective de collaboration transdisciplinaire.

Antoine Trottier (M.Sc. sciences de l’environnement, 10)
Président et cofondateur de La Ligne Verte, Antoine Trottier agit également à titre de chercheur et de vulgarisateur dans le domaine des toits verts, de l’aménagement paysager, des murs végétaux et de l’agriculture urbaine. On lui doit, entre autres, VERTical, un projet d’agriculture urbaine sur le toit du Palais des Congrès de Montréal.

Léa Clermont-Dion (B.A. science politique, 14)
Jeune auteure, animatrice et diplômée en science politique, Léa Clermont-Dion est co-instigatrice de la Charte Québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée. Par ses différents projets, elle s’impose comme l'une des porte-paroles de la condition des femmes dans notre société.

Nadia Duguay (B.A. arts visuels, 05)
Cofondatrice de l’organisme d’innovation sociale Exeko, Nadia Duguay se bat chaque jour pour faire avancer la cause de l’inclusion sociale des personnes dites marginalisées au Canada et ce, par l'entremise de l’art et de la philosophie. Conférencière de renom, elle a récemment été élue au comité exécutif de la Commission canadienne de l’UNESCO (2016).

Philippe Lamarre (B.A. design graphique, 00)
Philippe Lamarre est cofondateur du magazine Urbania, dont l’objectif est de mettre de l’avant des gens aux histoires fascinantes, mais à qui les médias donnent trop peu souvent la parole. Avec son ton irrévérencieux et ses visuels percutants, Urbania a su rapidement s’imposer comme un média incontournable pour les jeunes adultes francophones.

Vincent Morisset (B.A. communication, 99)
Fondateur du studio AATOAA, Vincent Morisset est un pionnier et acteur phare de la vidéo interactive. Ses réalisations pour Arcade Fire et l’ONF lui ont valu de nombreuses distinctions à l’étranger, telles que le prix «Outstanding Creative Achievement in Interactive Media» lors des Emmy Awards.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE