Nuit blanche à l'UQAM

Le campus sera transformé en zone d'effervescence culturelle pour les noctambules.

28 Février 2017 à 14H00

Le projet Instance sur la place Pasteur.Photo: Nathalie St-Pierre

Dans le cadre de la 14e édition de la Nuit blanche présentée par le Festival Montréal en lumière, l'UQAM sera l'hôte, le 4 mars prochain, de divers événements interactifs, contemplatifs et créatifs réalisés par des étudiants. Dès 20 h, des installations en médias interactifs, en design d’événements et en arts visuels et médiatiques animeront les abords du campus de l’UQAM tout en invitant les participants à s’évader dans une autre réalité.

Activités extérieures

Rue Saint-Denis

Réalisé par une vingtaine de finissants du baccalauréat en communication/médias interactifs en collaboration avec le Partenariat du Quartier des spectacles, le projet d'intelligence artificielle Instance est composé de projections architecturales et de structures lumineuses audiovisuelles. Réparti en cinq lieux dans le Quartier des spectacles, dont le Pavillon JE, la Place Pasteur et le clocher Saint-Jacques, le circuit expérientiel et interactif prend la forme d'une intelligence artificielle qui veille sur les citoyens. Sur les différents sites du parcours, le public pourra interagir avec l’entité-machine au moyen d'un téléphone intelligent ou en utilisant les différents objets connectés sur les lieux. Après une mise à jour prévue dans le cadre de la Nuit blanche, Instance dévoilera son côté malveillant... Le parcours lumineux fait également partie de la première édition du volet Illuminart du festival Montréal en lumière, qui consiste en un parcours composé de 25 œuvres interactives, lumineuses et innovantes au sein du Quartier des spectacles.

L’installation Moveo permettra aux noctambules de jouer à des jeux rétro à l’aide d’une manette géante activée par des détecteurs de mouvements. Réalisée par des étudiants de la maîtrise en communication, concentration jeux vidéo et ludification, Moveo fera revivre des souvenirs d’enfance aux joueurs, en plus de familiariser les plus jeunes avec les jeux d'une autre époque que la leur.

Jardin Sanguinet de l’UQAM

L’installation Mirage propose aux visiteurs une scénographie immersive éblouissante. Des monolithes métalliques habitent l'espace tout en le transformant par la lumière et ses réflexions. Les visiteurs sont encouragés à s’y promener, à s’émerveiller et aussi à participer à l’aide de la fonction lampe de leurs téléphones intelligents. Mirage, qui fait également partie du festival Illuminart, est une réalisation des étudiantes du D.E.S.S. en design d’événements.

Habitations Jeanne-Mance

Deux installations réalisées par des étudiantes du D.E.S.S. en design d’événements permettent au public de découvrir les Habitations Jeanne-Mance sous un autre angle. Corde sensible et Terra incognita sont deux projets établissant un dialogue entre les Habitations et leur environnement. Au centre du site, Corde sensible mettra en lumière les tensions de ce lieu singulier. La présence de mots fait allusion à l’imaginaire associé au domaine de la nuit à Montréal. En périphérie, Terra incognita propose une promenade nocturne. Une signalétique lumineuse invite les participants à traverser des arches qui abritent la voix des résidents. Le parcours permet le partage de diverses perceptions culturelles de la nuit. Les deux projets font partie du festival Illuminart, qui se poursuit jusqu'au 11 mars prochain.

Activités intérieures

Pavillon Judith-Jasmin Annexe (JE)

L’étudiante à la maîtrise en communication Claude Bastien invitera les spectateurs à regarder son court métrage Alice dans un ascenseur. La trame narrative d’Alice se déploie verticalement, au rythme des étages. Les spectateurs seront témoins du destin tragi-comique de trois jeunes filles habitant une au-dessus de l’autre. S’inspirant de la comédie noire et du suspense, le court métrage joue sur l’inconfort provoqué par l’idée du voyage en ascenseur.

Centre de design de l’UQAM

Le Centre de design de l'UQAM présentera Le voyage créatif, la nuit!, une édition spéciale de l’exposition Heinz Waibl. Le voyage créatif. Réalisée par le Centre culturel de Chiasso m.a.x. museo (Suisse), cette exposition porte sur l’itinéraire créatif et professionnel du designer graphique italien Heinz Waibl, une importante figure du graphisme de l’«école milanaise» des années 50 et 60.

Pavillon Judith-Jasmin (J)

Le Centre d’expérimentation et d’exposition (CDEx) proposera les plus récentes œuvres des étudiants de la maîtrise en arts visuels et médiatiques.

Programmation complète et horaire des activités de l’UQAM: nuitblanche.uqam.ca

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE