Droit et études au Québec

Des outils répondent aux besoins juridiques des étudiants étrangers.

20 Novembre 2017 à 16H06

Photo: Nathalie St-Pierre (archives)

Chaque année, plus de 1300 consultations individuelles sont réalisées par le Bureau de l’accueil et de l’intégration des étudiants étrangers de l’UQAM. En plus des questions relatives au parcours académique, à l’aide financière ou à la couverture médicale, les étudiants étrangers ont plusieurs interrogations de nature juridique. Que se passe-t-il si mon permis d’études n’est pas renouvelé à temps? Que dois-je faire si mon propriétaire me demande de payer plusieurs mois de loyer à l’avance? Quelles sont mes obligations en matière de crédit? Et si j’échoue un cours, suis-je à risque d’une exclusion de programme?

Afin d’y voir plus clair, une dizaine de capsules vidéo ainsi qu’une bande dessinée portant sur l’immigration, l’hébergement, la consommation et les obligations académiques ont été réalisées par le Centre des services d’accueil et de soutien économique des Services à la vie étudiante, en collaboration avec la professeure Lucie Lamarche, du Département des sciences juridiques, et le Service de l’audiovisuel. Le projet a été financé grâce à une subvention du Fonds de développement académique du réseau de l’Université du Québec (FODAR).

«Les outils que nous avons développés ne répondent pas uniquement aux interrogations des étudiants étrangers de l’UQAM», souligne Lysange Gervais, conseillère à l’accueil et à l’intégration au Bureau de l’accueil et de l’intégration des étudiants étrangers et coresponsable de ce projet avec Lucie Lamarche. «Ils peuvent aider les étudiants de toutes les universités québécoises.»

Questions d'immigration

Les questions en lien avec l’immigration préoccupent particulièrement les étudiants étrangers, et pour cause. «Un étudiant qui ne renouvelle pas son permis d’études dans les délais exigés peut se voir contraint d’interrompre ses études», souligne la conseillère.

Les quatre capsules portant sur l’immigration visent donc à guider les étudiants dans leurs démarches, sans avoir la prétention de répondre à toutes les questions. Les responsables du projet mettent aussi en garde les employés de l’Université qui sont interpellés par ce type de questions. «Si on n’est pas avocat, il est préférable de référer les étudiants étrangers aux personnes-ressources du Centre des services d’accueil et de soutien économique», mentionne Lucie Lamarche.

La capsule en lien avec le droit du logement porte sur le bail, sa reconduction et la sous-location. «Plusieurs étudiants nous demandent s’ils sont obligés de payer leur loyer plusieurs mois à l’avance, note Lysange Gervais. Il faut savoir que le propriétaire ne peut exiger plus d’un mois de loyer à la fois ni de dépôt.»

Sur le plan académique, les capsules portent, entre autres, sur l’obligation de maintenir une moyenne cumulative de 2,0 sur 4,3, ainsi que sur le choix d’un directeur de recherche aux cycles supérieurs. L’ombudsman de l’UQAM, Muriel Binette, parle également de son rôle et comment elle peut venir en aide aux étudiants étrangers.

Toutes les capsules peuvent être visionnées sur le site des Services à la vie étudiante.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE