De l'art au KM3

L'UQAM accueillera deux œuvres sur son campus dans le cadre du parcours d'art public du PQDS.

24 Avril 2017 à 16H34, mis à jour le 25 Avril 2017 à 14H15

Le Quartier des spectacles présentera le parcours d'art public temporaire Km3 dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal. Photo: Partenariat du Quartier des spectacles

Le parcours d’art public temporaire KM3 (prononcez «kilomètre cube») se tiendra du 30 août au 15 octobre 2017 à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal. Le projet du Partenariat du Quartier des spectacles (PQDS) est animé par les chargées de cours à l'École de design et commissaires Melissa Mongiat (B.A. design graphique, 2002) et Mouna Andraos de Daily tous les jours. En tant que partenaire du PQDS, l'UQAM accueillera deux œuvres du parcours, soit une création de l'artiste et diplômé Michel de Broin (M.A. arts plastiques, 1997) et un dispositif interactif réalisé par des étudiantes du D.E.S.S. en design d'événements, en collaboration avec le chargé de cours de l'École de design et architecte associé chez atelier in situ Stéphane Pratte.

Relevant des arts visuels, de l’art numérique, du design ou de l’architecture, la vingtaine d’œuvres originales présentées dans le parcours d’art public seront disposées sur les murs d’édifices, les places publiques et dans des lieux inusités sur le territoire du Quartier des spectacles. Ce mélange des disciplines participera à l’originalité de l’événement. Participatives, immersives, ludiques, numériques ou contemplatives, ces créations conçues spécialement pour le parcours, tenteront de transformer le regard des Montréalais et des visiteurs sur la ville.

S’inspirant du thème du voisinage, les commissaires signent la scénographie de l’événement, donnant ainsi à KM3 un aspect convivial et accessible, autant pour les initiés que pour le grand public et les familles. «Avec ce projet, nous voulons dépeindre une ville fantastique et imaginaire, qui pourrait aussi être celle de tous les jours, accessible, belle, invitante, étonnante; une ville dont les espaces publics sont des lieux du vivre-ensemble, expliquent les commissaires du projet. La place publique doit devenir un lieu privilégié pour sauvegarder l’empathie, apprécier la proximité et célébrer les différences.»

Les deux conceptrices travaillent en étroite collaboration avec Julie Bélisle (M.A. muséologie, 2002) de l’équipe de conservation du Musée d’art contemporain de Montréal, qui agit à titre de conseillère en arts visuels pour l’événement, et avec Guillaume Lord, qui intervient en tant que scénographe associé.

Deux des œuvres qui seront proposées dans le cadre de KM3 ont fait l’objet d’un concours du Bureau d’art public de Montréal et seront installées en permanence dans le Quartier des spectacles. Il s’agit des œuvres Lux Obscura, de l'artiste numérique Jonathan Villeneuve (B.A. arts visuels, 2006), qui occupera la partie nouvellement réaménagée de la rue Émery dans le Quartier latin, et Paquets de lumière, de Gilles Mihalcean, qui sera située sur le parterre du Quartier des spectacles. Marianne Prairie (B.A. communication, 2004) de l'équipe de créateurs Ensemble, Félix Dagenais (B.A. art dramatique, 2000) du studio ATOMIC3, Vincent Morisset (B.A. communication, 1999) et Caroline Robert (C. arts plastiques, 2014) du studio AATOAA, la designer Judith Portier (B.A. design de l'environnement, 2007; D.E.S.S. design d'événements, 2010) et ses associées Myriam Peixeiro (B.A. design de l'environnement, 2014; D.E.S.S. design d'événements, 2015) et Isabelle Raymond (B.A. design de l'environnement, 2012; D.E.S.S. design d'événements, 2013), l'artiste en arts visuels Philippe Allard (B.A. design graphique, 1995), et l'étudiante au D.E.S.S. en design d'événements Milan Gervais (B.A. communication/multimédia, 2002), aussi directrice artistique chez Human Playground, figurent au nombre des diplômés qui présenteront leurs projets dans le cadre du parcours KM3. Le professeur de l'École des arts visuels et médiatiques Alexandre Castonguay, dont le travail de recherche et de création s'inscrit dans le domaine des arts numériques, présentera également une œuvre lors de l'événement.

Projets uqamiens

Le dispositif interactif Mur brun: paroi Aquin a été développé dans le cadre d’un cours du D.E.S.S. en design d’événements donné par la professeure de l'École de design Céline Poisson, en collaboration avec son collègue Thomas-Bernard Kenniff et le chargé de cours et architecte associé chez atelier in situ Stéphane Pratte. Les objectifs du cours étaient de concevoir un dispositif de diffusion et de partage du savoir reposant sur une compréhension du site, de l’espace urbain, des matières et matériaux propres au projet de design. Les étudiants étaient invités à explorer plusieurs concepts leur permettant de situer leurs intentions sur le campus de l’Université. Les recherches et travaux échelonnés sur un trimestre de 15 semaines visaient l’exploration des jeux d’échelles et l’expérimentation des différents médiums de représentation (dessin, photographie, photomontage, vidéo et maquette à différentes échelles).

Deux des six projets présentés en fin de trimestre ont été retenus, puis intégrés par les finissantes du D.E.S.S. en design d’événements Karin Vouillamoz (B.A. design environnement, 2016) et Anouk Bergeron. Mur brun: paroi Aquin incarne l’une des vocations principales de l’UQAM, soit de contribuer à la création, à l’avancement et à la diffusion des connaissances issues de différents champs disciplinaires. En plus de ce projet, l’UQAM accueillera également une œuvre de l'artiste Michel De Broin dans la cour du pavillon De Sève.

Les concepts des œuvres du parcours KM3 seront dévoilés au début du mois d’août.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE