Parcours inspirants

La Faculté des arts présente une série d'entrevues vidéo avec cinq de ses diplômées.

17 Janvier 2017 à 16H51

Parcours de diplômés est le titre d'une série d'entrevues vidéo produite par le Conseil de diplômés de la Faculté des arts qui présente la carrière de cinq diplômées de la faculté dans les domaines du théâtre, des arts visuels, de la danse, de la musique et du design de l’environnement. Dans ces entrevues diffusées en ligne sur uqam.tv, Isabelle Brouillette, Marthe Carrier, Annik Hamel, Mélissa Lavergne et Judith Portier échangent avec cinq finissants ou jeunes diplômés sur leur parcours dans le domaine des arts.

Ces finissants et jeunes diplômés qui dirigent les entrevues sont Sophie Cabot (B.A. arts visuels et médiatiques, 2014), étudiante à la maîtrise en arts visuels et médiatiques, Laura Caron (B.A design de l’environnement, 2016), étudiante au D.E.S.S. en design d’événements, Arnaud Doiron-Barbant, finissant au baccalauréat en art dramatique, Anne-Flore de Rochambeau (B.A. danse, 2012), et Frédérique Tremblay (B.A. musique, 2016).

Isabelle Brouillette. Photo: Julie Perreault

Maîtrisant autant le drame que la comédie, Isabelle Brouillette (B.A. art dramatique, 1993), a joué, entre autres, dans les séries télévisées Catherine, Les Boys, 450 chemin du Golf, Ni plus ni moi, Destinées et, plus récemment, dans 30 vies et Unité 9. Son rôle dans Destinées lui a valu deux mises en nomination dans la catégorie Meilleur premier rôle féminin pour un prix Gémeaux en 2008 et 2012. Elle a aussi été en lice, à deux reprises, dans la catégorie Meilleur texte - série dramatique pour Les États-Humains ainsi que dans la catégorie Meilleure animation - série jeunesse pour Zone de turbulences et Opération Caméléon. Au cinéma, elle a joué dans les films Dédé à travers les brumes, Chocolat, crème glacée et autres consolations et La bouteille. Isabelle Brouillette a assuré la mise en scène du spectacle Arabe et cochonne bio de l’humoriste Nabila Ben Youssef.

Marthe Carrier.

Originaire du Québec, Marthe Carrier (M.A. arts plastiques, 1992) s’intéresse aux liens entre les communautés artistiques. Elle est co-fondatrice et directrice de la Galerie B-312, un centre d’artistes autogéré, où elle a développé plusieurs projets d’échanges sur la scène internationale avec la France, le Pays-de-Galles, le Liban, la Norvège, la Finlande, la Serbie, le Japon. Marthe Carrier, favorisant le partage d'expériences dans différents projets. Elle a été commissaire de plusieurs expositions, dont Anima (2005), Les vingt ans de la Galerie B-312 (2011), Knitwork, de Germaine Koh (2012), Background (2012), Six peintres, deux écoles, trois lieux (2014) et La croix du mont Royal, de Pierre Ayot (2016). Présidente du Conseil de diplômés de la Faculté des arts, elle siège régulièrement à des jurys de pairs et s'implique au sein du Regroupement des centres d'artistes autogérés du Québec (RCAAQ).

Anik Hamel.

Formée en danse contemporaine, Annik Hamel (B.A. danse, 1987) évolue sur les scènes montréalaise et internationale depuis 25 ans. Membre de Montréal Danse depuis 1987, elle a travaillé avec plus d’une cinquantaine de chorégraphes réputés, dont Jean-Pierre Perreault, Paul-André Fortier, Daniel Léveillé, Ginette Laurin, Françoise Sullivan, Danièle Desnoyers et José Navas. Ses projets personnels l’ont aussi amenée à orchestrer et interpréter C’est l’histoire d’une femme, montage de pièces de Paola de Vasconcelos, Wajdi Mouawad et José Navas, dans le cadre du volet Interprète de Danse-cité. Elle a collaboré au théâtre avec Wajdi Mouawad, Denis Marleau et Pol Pelletier et a joué dans des films de Gilles Noël, Jean Chabot, Mario Côté et Raymond St-Jean. Annik Hamel a collaboré récemment avec la compagnie Parbleux pour la création de O Oui, présenté à Vienne, Genève, Bordeaux et Bergen.

Mélissa Lavergne. Photo: Laurence Labat

Mélomane depuis toujours, Mélissa Lavergne  (B.A musique, 2013) a étudié les percussions latines, africaines et classiques. Depuis 15 ans, elle a participé à plusieurs événements musicaux (le Show du Refuge, la Fête Nationale, Star Académie), en plus d’accompagner de nombreux artistes en tournée, tels que Kevin Parent, Angélique Kidjo, Murray Head et Lara Fabian. Ambassadrice du Festival international de percussions de Longueuil, elle fait aussi de la direction artistique et musicale. Outre ses contrats de percussionniste accompagnatrice, Mélissa Lavergne multiplie les classes de maître et ateliers de percussions dans des écoles et des festivals. Compositrice de la musique du film Vic et Flo ont vu un ours, de Denis Côté, elle tient une chronique musicale à l’émission Entrée Principale, sur les ondes de Radio-Canada, et est percussionniste maison à l’émission Belle et Bum.

Judith Portier. Photo: Olivier Blouin

La designer Judith Portier (B.A. design de l'environnement, 2007; D.E.S.S. design d'événements, 2010) a fondé en 2011 sa propre agence: Design par Judith Portier. Membre du Conseil de diplômés de la Faculté des arts ainsi que de divers jurys dans le milieu culturel montréalais, elle donne le cours Production d'événements à l'École de design. Judith Portier donne aussi des ateliers de création et s’implique dans plusieurs projets caritatifs. Son agence a présenté Le Journal d’une insomnie collective avec l’Office national du film du Canada, à New York, a remporté un Australian Good Design Award pour la direction artistique d’Igloofest et mené des projets de C2 international à Milan, Zürich et San Francisco. Elle a participé à l’exposition Star Wars Identities, actuellement en tournée mondiale.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE