Au rythme du vent

Ying Gao propose dans le cadre de KM3 une création qui réagit aux mouvements des passants.

2 Octobre 2017 à 17H08

La nouvelle création interactive de la designer de mode et professeure à l'École de design Ying Gao (B.A. gestion et design de la mode, 2000; M.A. communication/multimédia interactif, 2003) se présente comme une architecture complexe, souple et sensible, une œuvre poétique toute en délicatesse et en beauté. Intitulée Still Life Une certaine nature, l'œuvre orne la façade du pavillon Design (DE) dans le cadre du parcours d’art public KM3.

Le premier élément de l'oeuvre est constitué d'une série de quatre sculptures textiles et ondulantes réalisées avec de l'organza ultra léger, la matière de prédilection de Ying Gao, qui conçoit des vêtements dans lesquels sont insérés des dispositifs technologiques, souvent interactifs. Ces sculptures se retrouvent à l'intérieur des colonnes vitrées devant le pavillon. «Par un effet d'accumulation de courbes planes et mobiles sérigraphiées, ces couches d'organza simulent progressivement le mouvement de l'air», explique la professeure, qui enseigne aussi à l'École supérieure de mode de l'ESG UQAM.

Les sculptures réagissent aux passants. «Les déplacements de ces derniers génèrent le mouvement de l'air, qui est insufflé à l'intérieur des colonnes vitrées. Les tissus sérigraphiés se mettent ainsi à flotter», poursuit Ying Gao. Un système de ventilation et d'éclairage a été intégré à la base de chacune des structures.

Ying Gao propose dans le cadre de KM3 une création qui réagit aux mouvements des passants.
Photo :Nathalie St-Pierre

L'installation est accompagnée d'une vidéoprojection qui commence à la tombée du jour. Le court métrage fait «la démonstration poétique de la structure, cette fois-ci en mouvement et de manière robotisée», précise Ying Gao.

Originalement installé à l’extérieur de la cage d'escalier vitrée, le troisième élément de l'œuvre consistait en une structure réalisée à partir de 100 kilomètres de fil de nylon transparent et jaune fluorescent s'inspirant de formes mathématiques et d'éléments de la nature. Malheureusement, la structure a dû être retirée en raison d’un incident lors de son entretien. 

La nouvelle création architecturale Still Life - Une certaine nature de Ying Gao.Photo: Quartier des spectacles 

C'est la première fois que la professeure réalise une œuvre d'art public, qui plus est une création autre que vestimentaire. «Le principal défi était de produire une œuvre sans faire de prototype, puisque cela n'était pas possible pour des raisons de moyens, de temps et de logistique. Faire un prototype est une étape importante, sinon obligatoire de la fabrication d'un vêtement afin d'en vérifier, par exemple, le volume et le tombé, explique Ying Gao. Un designer de mode n'est pas habitué à ne pas pouvoir tester ses hypothèses de création ou à ne pas avoir la possibilité de recommencer. C'est très déstabilisant.»

Still Life Une certaine nature a été produite en collaboration avec Simon Laroche (M.A. communication/multimédia interactif, 2003), directeur technique, Alexandre de Bellefeuille, monteur vidéo, et les assistantes en design et développement Julie Desjardins (B.A. gestion et design de la mode, 2017), Noémie Vallières et Patrice Blais, étudiants au baccalauréat en gestion et design de la mode, et Brittany Cohen.

Lancé à l'occasion du 375e anniversaire de Montréal, le parcours d'art public KM3 sera en place jusqu'au 15 octobre prochain. Chaque semaine, Actualités UQAM présente, jusqu'au 10 octobre, l’une des cinq œuvres du parcours qui se trouvent sur le campus de l’Université. Un article sera également consacré à la dizaine d'Uqamiens (diplômés, professeurs et chargés de cours) qui ont conçu des œuvres installées sur d'autres sites du parcours dans le Quartier des spectacles. 

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE