Unis pour la mobilité durable!

L'UQAM s'allie à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour diminuer la congestion routière. 

25 Septembre 2017 à 15H38, mis à jour le 3 Octobre 2017 à 10H00

L'initiative de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain encourage les entreprises et les institutions à mettre en place des mesures de mobilité durable permettant de réduire l’usage de l’auto solo pour se rendre au travail.Photo: Nathalie St-Pierre

L'UQAM participe au projet «Les employeurs s’activent pour la mobilité» instauré par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), en collaboration avec Voyagez Futé, Mobilité Montréal et MOBA. L'initiative encourage les entreprises et les institutions à mettre en place des mesures de mobilité durable permettant de réduire l’usage de l’auto solo pour se rendre au travail tout en améliorant le bien-être et la santé des employés. «Il faut encourager la communauté uqamienne à utiliser le vélo ou à prendre les transports en commun», explique Nicolas Merveille, professeur au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, et responsable du dossier pour l'UQAM.

Parmi les mesures envisagées, on parle d'augmenter le nombre de salles de bain dotées de douches et de bornes de stationnement de vélo sur le campus. Des rabais sur le prix des cartes Opus de la Société de transport de Montréal (STM) pourraient être offerts. Les étudiants pourraient être mis à contribution pour créer, par exemple, des applications de géolocalisation favorisant le covoiturage entre Uqamiens qui habitent en banlieue.

La CCMM a accompagné l'UQAM dans la mise en place du projet. «En collaboration avec l'organisme Voyagez Futé, nous avons établi ensemble un diagnostic, un plan d'action et dressé une liste de priorités pour l'Université, résume Nicolas Merveille. Nous attendons maintenant la nomination de la nouvelle rectrice ou du nouveau recteur pour discuter des initiatives à mettre en place.»

Un nouveau président pour le CIME

Nicolas Merveille, dont les travaux de recherche portent, notamment, sur la responsabilité sociale des organismes, le développement durable et les approches socioéconomiques de l’environnement, a été nommé cette année président du Comité institutionnel d’application de la Politique en matière d’environnement (CIME) de l'UQAM.

«Nous travaillons sur plusieurs chantiers, dont l'obtention de la certification internationale STARS en développement durable, qui vise spécifiquement les établissements d’enseignement supérieur, annonce le professeur, qui est aussi cotitulaire de la Chaire internationale sur le cycle de vie. Obtenir de telles certifications demande du temps, des moyens économiques et des changements importants dans les pratiques et les routines de l'institution.»

Autre dossier: sensibiliser les cotisants au Régime de retraite de l'Université du Québec (RRUQ), dont les employés de l'UQAM, à l'importance de désinvestir leurs épargnes et placements du secteur de l'extraction (hydrocarbures et mines). «Pour cela, il faut entamer des discussions avec les autres universités du réseau de l'Université du Québec afin de sensibiliser les épargnants aux enjeux des combustibles fossiles, les invitant plutôt à investir dans les énergies propres», précise le professeur.

Le CIME a réussi un bon coup en recrutant Anne-Marie Saulnier (B.Ed. information scolaire et professionnelle, 1983), directrice de l'Espace québécois de concertation sur les pratiques d'approvisionnement responsable (ECPAR), en tant que membre indépendante de la société civile. «Sa présence au comité nous permettra d'aller de l'avant en la matière et d'améliorer nos pratiques», dit Nicolas Merveille.

Créé en 2008 et géré par le CIME, le Fonds vert, qui vise à financer les projets des membres de la communauté universitaire en matière de développement durable, manque de moyens. Ses coffres doivent être renfloués. Au départ, un don de 100 000 dollars avait permis la création du Fonds vert, mais, selon le professeur, il faudrait beaucoup plus d'argent pour réaliser tous les projets.

On peut consulter le document de base (en document pdf) qui a servi à l'élaboration du plan d'action à l'adresse suivante: http://durable.uqam.ca/fichier/document/RAPPORT_UQAMobilite_30mai2015.pdf

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE