Innovations aquatiques

Le Centre sportif a développé des activités en piscine qui connaissent un succès fou!

27 Juin 2017 à 10H42

Série Campus sportif
À l'occasion du 20e anniversaire du Centre sportif, les artisans de la première heure racontent l'histoire du sport à l'UQAM. Onzième et dernier texte de la série.

«Le Gym liquide, comme on l'appelle, est un programme d'entraînement dans l'eau adapté à la condition physique de chacun», explique Andrée Dionne, kinésiologue et responsable des programmes d’entraînement au Gym liquide.
Photo :Julia Chaim Salles Ducamin

La piscine du Centre sportif est ouverte depuis l'automne 1997. À l'époque, on y donnait des cours de natation, d'aqua-forme, de kayak et même de nage synchronisée. Les usagers pratiquaient également le water-polo sur tubes. Au fil des ans, plusieurs nouveautés se sont ajoutées à la programmation, mais c'est véritablement en 2005 qu'est survenue l'étincelle qui a mené au développement de plusieurs innovations aquatiques. «Nous avions acheté des vélos pour donner des cours d'aqua-spinning, se rappelle Andrée Dionne, kinésiologue et conseillère en activités physiques et sportives. L'objectif était d'attirer les non nageurs à la piscine afin de permettre à tous de profiter des bienfaits de la pratique régulière d'activité physique modérée à intense.»

L'idée a fait du chemin: à l'automne 2011, le Centre sportif annonçait la création de sa nouvelle salle d'entraînement aquatique unique au Canada, avec équipements d'entraînement musculaire, vélos et tapis roulants aquatiques stationnaires. «Le Gym liquide, comme on l'appelle, est un programme d'entraînement dans l'eau adapté à la condition physique de chacun», explique Andrée Dionne, responsable des programmes d’entraînement au Gym liquide.

Chaque séance est différente: on y alterne entre aqua-boxe, aqua-jogging, aqua-pilates, aqua-pole, aqua-spinning, aqua-trampo, aqua-Xfit, steps, tapis roulant aquatique et même des exercices sur planches flottantes. «Les exercices sont adaptés à la condition physique de chacun – un ou une kinésiologue supervise chaque séance –  et ne nécessitent aucune aptitude autre que le désir de relever des défis et de s'entraîner en groupe, souligne Andrée Dionne. Les exercices du Gym liquide procurent les mêmes bienfaits que l'entraînement régulier, avec moins d'impact sur les articulations et moins de risque de blessure. Puisque l’eau tend à pousser le corps de tous les côtés, les muscles stabilisateurs et abdominaux sont très sollicités.»

Quatre ans après la création du Gym liquide, le Centre sportif a innové de nouveau à l'automne 2015 en créant une cage aquatique formée par quatre aqua-poles – des perches d'acier inoxydable d'une longueur de deux mètres – jointes à des barres horizontales. On y réalise plusieurs exercices: des chin-ups, des déplacements latéraux et des mouvements de boxe et de kick-boxing. «Le Gym liquide est le cours le plus populaire en piscine au Centre sportif et notre expertise est désormais reconnue mondialement», affirme fièrement Andrée Dionne, qui était en Italie l'an dernier et au Colorado cette année afin de présenter le concept.

Les activités du Gym liquide sont offertes aux étudiants, aux employés, aux athlètes des Citadins et aux personnes en réadaptation physique qui désirent reprendre l'entraînement après une blessure ou une chirurgie. «Nous avons récemment développé une spécialité auprès des personnes souffrant d'œdème lymphatique dû aux traitements de radiothérapie, à une opération ou à une malformation», illustre la kinésiologue.

Aqua-jogging dans les piscines municipales

L'été dernier, les Montréalais qui ont fréquenté les piscines extérieures de leur arrondissement ont pu découvrir l’aqua-jogging, une forme d’entraînement qui consiste à faire du jogging sur place dans l’eau. «Les piscines ont mis à la disposition des usagers des ceintures d’aqua-jogging, des explications sur la manière de les utiliser ainsi qu’un programme d’entraînement à intensité variable», rapporte Andrée Dionne. L'activité, réalisée dans le cadre du projet Montréal physiquement active, a été coordonnée par le Gym liquide du Centre sportif, en partenariat avec la Ville de Montréal et le distributeur d’équipements aquatiques Aquam.

L’aqua-jogging peut être pratiqué en eau profonde – avec une ceinture de flottaison, ce qui permet de maintenir la tête hors de l’eau – ou encore en eau peu profonde, avec les pieds ancrés au fond de la piscine. «Tout le monde peut pratiquer l’aqua-jogging, que l’on soit jeune ou moins jeune, habile à la nage ou non, débutant ou coureur aguerri, souligne Andrée Dionne. Puisque l’activité n’a pas d’impact sur les articulations, elle est idéale pour les personnes qui se remettent d’une blessure, souhaitent recommencer à faire de l’activité physique ou intensifier l’entraînement.»

Les innovations aquatiques du Centre sportif font parler en dehors de Montréal. «D'autres villes intéressées à  lancer un programme d'aqua-jogging ont contacté le Centre, confirme Andrée Dionne. L'idée d'attirer des non nageurs dans les piscines fait du chemin et comme nous possédons l'expertise, il nous fait plaisir de la partager!»

On peut visionner des capsules vidéo sur le gym liquide sur YouTube.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE