Prix en communication

Le diplômé et journaliste Simon Coutu remporte le Prix de la relève 2017.

1 Mai 2017 à 9H51

Simon Coutu, lauréat du Prix de la relève en communication, et trois des cinq autres finalistes: Aurélie Lanctôt, Geneviève Dulude-Decelles et Benoît Huot. Photo: Benoît Rousseau

Déjà récipiendaire de deux Gémeaux pour son documentaire Anticosti: la ruée vers le gaz de schiste, le diplômé et journaliste Simon Coutu (B.A. communication/journalisme, 2010) a obtenu, le 26 avril, le Prix de la relève en communication 2017. Ce prix, qui en est à sa deuxième édition, vise à reconnaître la relève issue de l'UQAM et son apport à la société, tout en mettant de l'avant des modèles stimulants pour les jeunes. Il est décerné par le Conseil de diplômés de la Faculté de communication.

Cinq autres finalistes, reconnus pour leur parcours professionnel, les valeurs qui les habitent et leur engagement citoyen, étaient en lice pour l'obtention du prix: la cinéaste Geneviève Dulude-Decelles (B.A. communication/cinéma, 2010; M.A. communication/cinéma et images en mouvement, 2016), la chroniqueuse et journaliste Aurélie Lanctôt (B.A. communication/journalisme, 2013), l'athlète paralympique Benoit Huot (B.A. communication, 2014), la propriétaire de la galerie Artêria Geneviève Lévesque (B.A. communication, 2005) et la directrice de Visages régionaux Marie-Ève Arbour (B.A. communication/relations humaines, 2010).

Pour donner une touche personnelle à l'événement, les quatre finalistes présents à la soirée se sont prêtés au jeu d'une entrevue menée par Jérémy Leith (B.A. communication/relations publiques 2015), membre du Conseil de diplômés. Ce fut l'occasion de découvrir l'importance de la dimension humaine dans le travail du journaliste Simon Coutu, l'influence médiatique d'Aurélie Lanctôt (Radio-Canada, La Gazette des femmes, les magazines Urbania, Châtelaine, L'Actualité, etc.), les motivations de Benoît Huot (19 médailles paralympiques) et le rôle des amitiés nouées pendant ses études universitaires dans les collaborations professionnelles de Geneviève Dulude-Decelles.  

Journaliste au magazine Vice,  Simon Coutu donnera une classe de maître à des étudiants de l’UQAM dans le cadre de l’école interactive Jeunes pousses qui vient d’être lancée avec l’ONF.

 

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE