Un nouveau chantier

Des travaux démarrent au pavillon Hubert-Aquin Annexe pour y loger le Centre de consultation des livres rares.

13 Mars 2018 à 14H02

Des travaux démarrent au pavillon Hubert-Aquin Annexe pour y loger le Centre de consultation des livres rares.
Image :Service des immeubles

Annoncés il y a près d'un an, les travaux de construction du Centre de consultation des livres rares débutent cette semaine sur le campus de l'UQAM. Le Centre sera logé sur quatre étages du pavillon Hubert-Aquin Annexe, à l’angle des rue Berri et Sainte-Catherine. Auparavant occupé en partie par le presbytère de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes, le pavillon jouxte la Bibliothèque centrale. Les nouveaux espaces viendront ainsi se rattacher aux espaces existants, et ce, sur trois niveaux.

«Ce projet fait partie des cinq projets majeurs pour lesquels l'Université a reçu des investissements de plus de 35 millions de dollars de la part des trois ordres de gouvernement avec pour mandat, entre autres,  la mise en place d'infrastructures de pointe en recherche et création», rappelle Lynda Gadoury, directrice générale du Service des bibliothèques.

Les travaux de réaménagement visent à offrir aux étudiants et aux chercheurs 250 postes de travail individuels ainsi que quelques salles de travail en équipe, et à mettre en valeur la collection des livres rares, les imprimés anciens et les collections spéciales de l'UQAM. Ces collections documentaires patrimoniales, qui comptent quelque 70 000 documents hérités des établissements fondateurs de l'Université, dont le Collège Sainte-Marie et l'École des beaux-arts de Montréal, bénéficieront d'une meilleure protection par une mise à niveau complète, selon les normes en vigueur, des systèmes de ventilation, de climatisation et de protection et alarme incendie adaptés au besoin.

De la mi-mars à la fin septembre

Les travaux ont débuté le 13 mars avec l'installation des cloisons temporaires servant à séparer le chantier des aires de la bibliothèque. «Ce sont des cloisons insonorisées afin de minimiser les impacts chez les usagers», précise Jonathan St-Jean, directeur de la gestion des projets immobiliers au Service des immeubles.

Ces travaux permettront de mettre à niveau le bâtiment, délaissé au cours des dernières années. «Il faut remplacer l'ensemble de la fenestration, ainsi que l'infrastructure électromécanique», indique Jonathan St-Jean.

La réserve des livres rares et anciens sera logée au niveau métro dans une pièce où la température et l'humidité seront contrôlées. «Cela nécessite un traitement spécial de l'enveloppe du bâtiment afin de pouvoir installer du rayonnage mobile compact pour accueillir la collection», explique Isabelle Bergeron, architecte au Service des immeubles.

Au niveau R, on retrouvera les espaces de consultation, ainsi que des espaces de travail pour les groupes, ce qui permettra à des professeurs de donner des cours en utilisant des ouvrages de la collection.

En façade, sur la rue Sainte-Catherine, une grande ouverture vitrée sera créée, permettant à la lumière d'entrer dans le bâtiment aux niveaux 1 et 2 tout en marquant de façon significative ces nouveaux espaces. On y trouvera d'autres espaces de consultation. «Nous avons dosé les espaces plus silencieux et les salles de travail en équipe pour 4 à 6 personnes, poursuit l'architecte. L'objectif était de maximiser l'utilisation de l'espace pour que les étudiants et les chercheurs en profitent pleinement.»

Les travaux s'échelonneront jusqu'à la fin septembre. Le Service des bibliothèques devrait prendre possession des lieux en janvier 2019.

Info Travaux

Les usagers des Bibliothèques seront informés de l'évolution des travaux sur une base régulière et d'autres espaces de travail seront mis à leur disposition pour pallier les inconvénients mineurs liés au chantier.

On retrouvera toute l'information pertinente sur les travaux sur le site des Bibliothèques

On peut également consulter la carte des chantiers extérieurs 2017-2019.

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE