Magda Fusaro au CORIM

La rectrice prononcera une conférence sur l'UQAM comme acteur incontournable à l'international.

13 Mars 2018 à 10H38

L'internationalisation de l'UQAM est une priorité pour la rectrice Magda Fusaro.Photo: Émilie Tournevache

La rectrice Magda Fusaro sera l'invitée du Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM) lors d'un déjeuner-causerie qui se tiendra le 5 avril prochain. Sous le thème «L'UQAM, un acteur incontournable à l'international. Enjeux prospectifs du local vers le mondial», la rectrice abordera des sujets tels que la richesse de la mobilité étudiante, la place de Montréal comme cité internationale et le rôle des universités dans l'atteinte des Objectifs de développement durable de l'UNESCO.

L'internationalisation de l'UQAM est une priorité pour Magda Fusaro, qui en a d'ailleurs fait un des points forts de son programme au rectorat. Dans son allocution inaugurale du 24 janvier dernier, la rectrice a proposé différentes mesures pour accroître le rayonnement de l'Université hors des frontières, dont le renforcement du rôle des instituts, chaires et centres de recherche qui œuvrent au plan local, national et international.

L'Institut d'études internationales de Montréal (IEIM), la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques et les chaires UNESCO sont dans leur essence même axés sur l'international. Montréal fait d’ailleurs partie des grandes villes universitaires du monde, avec ses grandes écoles et ses universités de calibre mondial qui attirent, chaque année, quelque 30 000  étudiants internationaux. Les chercheurs de l'UQAM sont également actifs dans de nombreux domaines correspondant aux Objectifs de développement durable de l'UNESCO, que ce soit l'éducation de qualité, la consommation responsable, les mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques ou la réduction des inégalités.

Les précisions pour assister au déjeuner-causerie de la rectrice sont disponibles à cette adresse. Le CORIM a pour mission de favoriser une plus grande connaissance des affaires internationales et de susciter par ses événements une collaboration plus étroite entre les divers milieux intéressés aux questions internationales.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE