Ordre du Canada

Paul-André Linteau et Lise Bissonnette comptent parmi les nouvelles personnalités investies de l'Ordre.

4 Juillet 2018 à 8H37

Paul-André Linteau et Lise BissonnettePhoto: Émilie Tournevache et Nathalie St-Pierre

Le professeur associé Paul-André Linteau, du Département d'histoire, et l'ancienne présidente du Conseil d'administration de l'UQAM, Lise Bissonnette, font partie des 105 personnalités qui ont été nommées au sein de l'Ordre du Canada, le 29 juin dernier.

Créé en 1967, l'Ordre du Canada est l'une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation.

Paul-André Linteau

Paul-André Linteau a été nommé membre de l'Ordre du Canada pour son éminente contribution scientifique qui a révolutionné les approches en histoire du Québec et du Canada, notamment en lien avec le passé urbain.

Pionnier de l’histoire économique du Québec et spécialiste du passé de Montréal, Paul-André Linteau s’est efforcé, tout au long de sa carrière, de mettre en lumière la complexité et la diversité des trajectoires historiques qui ont forgé la société québécoise. Son parcours se caractérise par la force de sa démarche intellectuelle, par l’ampleur de sa production scientifique, par son souci de diffusion des savoirs et par son engagement professoral.

L'une des contributions les plus remarquées de Paul-André Linteau a été la publication, en 1979 et en 1986, de l’ouvrage Histoire du Québec contemporain (Boréal). Réalisée en collaboration avec René Durocher, Jean-Claude Robert et, pour le tome 2, François Ricard, l’œuvre a nécessité une quinzaine d’années de recherche. Il a également publié l'an dernier Une histoire de Montréal (Boréal).  

Le professeur Linteau a remporté plusieurs prix, dont le prix Léon-Gérin en 2012, la plus haute distinction conférée par le gouvernement du Québec dans le domaine des sciences humaines.

Lise Bissonnette

Lise Bissonnette a été nommée officier de l'Ordre du Canada pour son important apport au monde des communications comme journaliste et auteure, ainsi que pour son coup de maître dans la création de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Amorçant sa carrière journalistique au Devoir en 1974 pour couvrir l'éducation, Lise Bissonnette a été correspondante parlementaire pour le quotidien, d'abord à Québec, puis à Ottawa. Elle a ensuite été éditorialiste et rédactrice en chef. Comme journaliste indépendante à la fin des années 1980, elle a contribué à L'actualité, au Globe and Mail et au Soleil. En 1990, elle est nommée directrice du Devoir. Elle quittera le Devoir, tout comme le journalisme, en 1998, l'année où elle reçoit l'Ordre de la Pléiade de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Durant 11 ans, elle présidera la Grande Bibliothèque du Québec, qui deviendra sous sa gouverne Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Lise Bissonnette fut présidente du Conseil d'administration de l'UQAM de 2013 à 2018. Elle est récipiendaire, notamment, de neuf doctorats honorifiques et de la Légion d'honneur du gouvernement français.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE