Trois Uqamiens à la SRC

Les professeurs René Laprise, Bertrand Gervais et Allison Harell sont honorés par la Société royale du Canada.

13 Septembre 2018 à 12H11

Les professeurs René Laprise, du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, et Bertrand Gervais, du Département d’études littéraires, comptent parmi les 89 nouveaux membres élus au sein des académies de la Société royale du Canada (SRC). Attribuée pour des réalisations académiques, scientifiques et artistiques remarquables, cette reconnaissance constitue le plus grand honneur qui puisse être accordé à un individu travaillant dans les domaines des arts, des sciences sociales et des sciences.

Allison Harell, professeur au Département de science politique, a pour sa part été nommée parmi les 52 nouveaux membres du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en arts et en science de la SRC. Ces individus représentent la nouvelle génération de l'excellence intellectuelle, scientifique et artistique au Canada.

René Laprise

René Laprise.Photo: Émilie Tournevache

René Laprise a été élu à la Division des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’Académie des sciences.

Physicien, spécialiste de la dynamique de l’atmosphère, René Laprise contribue à la compréhension et à la modélisation à haute résolution de la composante atmosphérique du système climatique. Son travail sur la modélisation des changements climatiques et sur leurs répercussions sur la disponibilité des ressources permet de développer des stratégies concrètes d’adaptation. Il a agi comme auteur principal pour le 4e rapport d’évaluation du GIEC, lauréat du Prix Nobel de la paix 2007.

Bertrand Gervais

Bertrand Gervais.

Bertrand Gervais a été élu à la Division des lettres et des sciences humaines de l’Académie des arts, des lettres et des sciences humaines.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques et directeur du Laboratoire de recherche NT2, Bertrand Gervais a aussi fondé et dirigé le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire Figura.  Auteur prolifique, traduit en anglais, en portugais, en espagnol et en tchèque, il s’intéresse au roman américain contemporain, aux nouvelles formes fictionnelles, de même qu’aux théories sur l’imaginaire et ses figures. 

Allison Harell

Allison Harell.Photo: Émilie Tournevache

Allison Harell est titulaire de la Chaire de recherche UQAM en psychologie politique de la solidarité sociale. Elle est également fondatrice et codirectrice du Laboratoire d’analyse de communication politique et d’opinion publique (LACPOP) et membre du Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique (CECD). Sa recherche porte principalement sur les sources psychologiques et interpersonnelles de la solidarité sociale dans les pays post-industrialisés et sur les conséquences politiques de la diversité ethnique, raciale et religieuse pour la citoyenneté démocratique.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE