Une expertise reconnue

Les chercheurs en littératie de l'UQAM et de Concordia sont appelés à jouer un rôle dans la mise en œuvre des recommandations du Conseil consultatif sur l'économie et l'innovation.
Photo :iStock

Le Far West numérique

Peut-on taxer les Netflix de ce monde? Deux chercheurs répondent.

Il n'y aura pas de taxe sur les Netflix de ce monde, a-t-on indiqué dans l'entourage de la ministre du Patrimoine Mélanie Joly, qui doit dévoiler, le 28 septembre prochain, la nouvelle politique culturelle canadienne. Les Canadiens qui s'abonnent directement sur le site de la multinationale américaine Netflix, une plateforme numérique de vidéos en ligne, n'ont pas à payer de taxes. Cette entreprise qui ne paie pas d'impôt au Canada ne contribue pas au financement des productions culturelles nationales et n'a pas à respecter des quotas de contenu canadien. Pour protester contre cette situation qui les désavantage, une quarantaine d'organismes québécois et canadiens des secteurs de la culture et des communications ont lancé un manifeste réclamant que les grandes entreprises transnationales du numérique – Netflix, Amazon, Google, Apple – soient soumises aux mêmes règles que les entreprises d'ici en matière de taxation, de fiscalité et de réglementation.

Les recettes de maman

La doctorante Balia Fainstein s'intéresse à l'influence maternelle sur la construction des pratiques culinaires.

Seriez-vous en mesure d'identifier les recettes héritées de votre mère? La transmission des pratiques culinaires est un sujet universel qui intéresse la doctorante en sociologie Balia Fainstein. Dans le cadre de sa thèse, sous la direction de la professeure Anne Quéniart, la chercheuse se penche plus spécifiquement sur les pratiques alimentaires et culinaires des femmes âgées entre 25 et 35 ans, nées ou arrivées très jeunes au Québec et dont la mère est issue de l'immigration française.

Allocution de la rentrée 2017

Le recteur Robert Proulx rencontre les membres de la communauté universitaire.

La communauté uqamienne était invitée à rencontrer le recteur Robert Proulx, le 20 septembre, à l'occasion de la rentrée 2017-2018. L'événement, qui s'est tenu à la salle Marie-Gérin-Lajoie et qui était également webdiffusé, a permis au recteur de rappeler les faits saillants de la dernière année et de présenter les défis et les perspectives qui s'annoncent à l'aube des 50 ans de l'UQAM. «Cette allocution de la rentrée pourrait aussi s'appeler "l'allocution de la sortie"», a lancé à la blague Robert Proulx, faisant allusion à sa décision de ne pas solliciter le renouvellement de son mandat et de quitter ses fonctions dès l'entrée en poste de la personne devant lui succéder.

Plus d'actualités

26 Septembre 2017

Dessin d'observation

Des étudiants de l'École de design participent à un atelier au pavillon J.-A.-DeSève.

26 Septembre 2017

Découvrir le touch rugby

Le postdoctorant Rodolphe Soret souhaite mousser la popularité de ce sport méconnu au Canada.

26 Septembre 2017

Une vitrine pour l'innovation 

De passage à l'UQAM, la boutique Neoshop propose des produits entièrement québécois.

26 Septembre 2017

Sur une bonne lancée

L'équipe masculine de soccer des Citadins remporte un troisième match consécutif.

25 Septembre 2017

Miroir, dis-nous qui nous sommes 

L'installation Assemblée redondante réinvente l'art du selfie