Verbaliser la ville

Pour souligner le 375e anniversaire de Montréal, des étudiants en design proposent un langage propre à la métropole.
Multicultiver est l'un des termes inclus dans le Petit dictionnaire montréalais.

Saviez-vous qu'à Montréal, on brrrr, on multicultive, on tricolore, on naganotte, on scientise, on bilinguise…? Tous ces termes sont inclus dans le Petit dictionnaire montréalais, un projet étudiant qui vise à mettre en valeur l'identité montréalaise en verbalisant la ville, voire en créant un langage propre à la métropole. Conçu par des finissants en design graphique sous la direction du professeur Nelu Wolfensohn, de l'École de design, ce projet a été proposé dans le cadre du concours Créer des ponts de  la Société du 375e anniversaire de Montréal en vue des célébrations de cette étape importante de l'histoire de la métropole.

La Société invitait les esprits créatifs à soumettre des «idées bouillonnantes, légèrement farfelues, généreuses et stimulantes» pour faire rayonner Montréal aux quatre coins du monde.

Le Petit dictionnaire montréalais est l'un des 15 projets réalisés par les étudiants en design graphique. «Les travaux résultant du projet de dictionnaire montréalais sont originaux, audacieux et iconoclastes, souligne Nelu Wolfensohn. Ils constituent de vifs témoignages de l’espoir et de la confiance que nos étudiants ont pour Montréal et pourront se déployer de multiples façons: projections sur édifices, affiches, mobilier urbain, applications mobiles, immenses constructions pour les espaces publics, sites Web, etc.»

Les personnes intéressées à soumettre un projet peuvent le faire jusqu'au 19 décembre....

Allier sport et études

Huit étudiants reçoivent une bourse de la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec.

Les étudiants Joëlle Numainville, Philippe Guertin, Christophe Bernier, Antoine Valois-Fortier, Gabrielle Pilote Fortin, Audrée Francis-Méthot, Philippe Gaumond et Étienne Lalonde-Turbide ont reçu une bourse de la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec (FAÉQ) en 2014. Ces bourses sont attribuées aux étudiants-athlètes les plus prometteurs des catégories Relève, Élite et Excellence ainsi qu’à ceux évoluant au sein du Réseau du sport étudiant québécois. Elles visent, entre autres, à favoriser la poursuite d’études supérieures auprès des étudiants-athlètes et à contribuer au développement de l’excellence sportive.

Joëlle Numainville

Sandy Vassiadis (Saputo) et Joëlle Numainville.
Photo: NH Photographes

L'étudiante au DESS en finance, qui s'illustre en cyclisme sur route, a obtenu une bourse d'excellence Saputo de 5000 dollars. L'athlète de 27 ans, qui a participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012, a notamment remporté en 2014 la médaille d’argent à la course sur route au Winston Salem Classic en Caroline du Nord, en plus de participer aux Championnats du monde senior en Espagne.

Philippe Guertin

Steven Ross (La Capitale Groupe
...

Quel avenir pour l'ISE?

René Audet propose un projet académique visant à relancer l'Institut des sciences de l'environnement.
Selon le directeur de l'ISE, l'UQAM doit faire entendre sa voix dans les débats sur les grands enjeux environnementaux, comme celui sur l'avenir du fleuve Saint-Laurent.Photo: Istock

Fondé en 1990, l'Institut des sciences de l'environnement (ISE) de l'UQAM aura bientôt 25 ans. Cet anniversaire survient dans une période marquée par des débats portant sur l'avenir de l'ISE. «Depuis plusieurs mois déjà, sa mission, ses objectifs et ses statuts font l'objet d'un processus de réflexion et de consultation, dont l'objectif est de renforcer la recherche et l'enseignement en sciences de l'environnement à l'UQAM», souligne René Audet, professeur au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale. Nommé en octobre dernier directeur intérimaire de l'ISE par le Conseil d'administration de l'Université sur recommandation de la Commission des études, René Audet propose aujourd'hui un projet académique visant à relancer l'Institut.

Pendant plusieurs années, l’ISE a constitué un pôle important de la recherche et de la formation en sciences de l’environnement au Québec. Les diplômés de ses programmes de maîtrise et de doctorat, lesquels existent depuis 1973 et 1988, se comptent aujourd'hui par centaines et exercent une influence importante au sein de divers organismes et associations.

René Audet
Photo: Émilie Tournevache

«Cela dit, le temps est venu de redéfinir les mandats et les structures de l'ISE, observe...

Dans le top 20 mondial

Un jeu éducatif conçu par deux diplômés se retrouve parmi les meilleures applications mobiles selon Apple.

Plus d'actualités

22 Décembre 2014

De l'autonomie à l'indépendance?

Des experts font le point sur le processus d'autodétermination en Catalogne.

19 Décembre 2014

Améliorer la santé de l'œil

L'étudiant Ali Belayachi remporte un prix d'excellence du Réseau de recherche en santé de la vision.

19 Décembre 2014

Au palmarès du journal Métro

L'installation Haute saison figure parmi les 25 projets ayant fait rayonner Montréal en 2014.

18 Décembre 2014

Journée de reconnaissance

Les retraités et les membres de la communauté ayant 25 ans de services ont été honorés avant la traditionnelle Fête de Noël.

18 Décembre 2014

La biogéochimie du carbone à l'étude

La Chaire de recherche de Paul del Giorgio est renouvelée grâce à un financement de 3,2 millions de dollars.

À NE PAS MANQUER

9 janvier, 12 h 30 à 14 h

Le concept de biodiversité, complexe car il allie sciences et gouvernance, est-il transposé dans les expositions muséales et, si oui, quelles en sont les conséquences sur le discours environnemental? Conférence du professeur Yves Girault, du Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Au J-2625.

Experts UQAM dans les médias

Normand Baillargeon

La théologie a-t-elle toujours sa place dans les universités?

Donald Cuccioletta

Piratage de Sony. La Corée du Nord propose aux États-Unis une enquête conjointe

Martine Delvaux

Dénonciations à l'UQAM: l'origine de la colère

Charles-Philippe David

Un avion de passagers pris pour cible