Meilleure image scientifique

Deux Uqamiens remportent le premier prix au concours La Preuve par l'image de l'Acfas.
La maison de bonbon. Photo: Alexandre Lamarre

Michelle Garneau, professeure au Département de géographie, et Alexandre Lamarre (M.Sc. géographie, 2011), étudiant au D.E.S.S. en systèmes d'information géographique, ont remporté le premier prix au concours La Preuve par l'image 2014. Les deux chercheurs comptaient parmi 20 finalistes. 

Organisé depuis 2010 par l'Association francophone pour le savoir (Acfas), ce concours, qui s’adresse à tous les chercheurs, est dédié aux images issues de recherches scientifiques, réalisées dans tous les domaines de la connaissance. Il vise notamment à stimuler l’intérêt et la curiosité pour la connaissance scientifique auprès du public.

L'image d'Alexandre Lamarre et de Michelle Garneau, intitulée La maison de bonbon, montre des thécamœbiens, soit des organismes unicellulaires protégés...

Une professeure engagée

Line Chamberland remporte le prix Acfas Pierre-Dansereau de l'engagement social du chercheur.
Line Chamberland.Photo: Andrew Dobrowolskyj

Line Chamberland, professeure au Département de sexologie, est la lauréate 2014 du prix Acfas Pierre-Dansereau de l'engagement social du chercheur. Ce prix lui sera remis le 22 octobre prochain lors de la 70e édition du gala de l'Association francophone pour le savoir (Acfas), qui soulignera la carrière de neuf chercheurs et chercheuses de toutes disciplines.

Pionnière des études sur les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles et transgenres (LGBT), Line Chamberland développe ses recherches dans ce domaine depuis la fin des années 1980. Selon elle, sa plus grande contribution consiste à avoir documenté pour la première fois le climat relatif à l'homophobie dans les écoles secondaires. Elle a notamment analysé les gestes et attitudes d'intimidaton à...

La sociologie en changement

L'UQAM accueillera en 2016 le congrès de l'Association internationale des sociologues de langue française.

Du 4 au 8 juillet 2016, les départements de sociologie de l'UQAM et de l'Université de Montréal seront les hôtes du congrès de l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF). Organisé pour la première fois à Montréal, l'événement adoptera une posture inusitée pour ce genre d'exercice. «Habituellement, on se demande ce que la sociologie peut apporter à la compréhension des phénomènes sociaux. Cette fois-ci, nous avons opté pour l'approche inverse. Nous constatons que le monde a profondément changé depuis la naissance de la sociologie, il y environ 150 ans, et nous voulons nous pencher sur l'impact de ces grands changements sociaux sur la définition et sur la pratique de la sociologie», explique Marc-Henry Soulet, professeur à l'Université de Fribourg, titulaire de la Chaire Sociologie, politiques sociales et travail social et vice-président de l'AISLF.

Le professeur Soulet est responsable de l'organisation de ce congrès international, qui se déroule aux quatre ans dans une ville différente – l'Université Laval a déjà accueilli l'événement en l'an...

Au cœur de l'Amazonie

Des étudiants en sciences de l'environnement ont suivi un cours en Amazonie brésilienne. Sur la photo: moment de repos lors d'une excursion dans la forêt nationale du Tapajós.
Photo :Martine Gariépy

Plus d'actualités

21 Octobre 2014

Faire avancer la recherche en tourisme

L'UQAM et l'Organisation mondiale du tourisme signent une entente.

20 Octobre 2014

Un peuple survivant

Alain Beaulieu remporte le Prix de l'Assemblée nationale du Québec pour l'ouvrage Les Wendats du Québec.

20 Octobre 2014

Premiers au Québec

Les Citadins trônent au sommet du classement en soccer masculin.

20 Octobre 2014

Retraite: et ceux qui meurent jeunes?

Les politiques publiques en matière de régimes de retraite devraient tenir compte de la longévité, affirme une étude.

20 Octobre 2014

Amitié nostalgique

L’artiste canadien Graeme Patterson expose à la Galerie de l’UQAM.

À NE PAS MANQUER

23 octobre à 18 h

Les technologies numériques peuvent-elles rendre nos villes plus agréables et plus durables? Vont-elles nous permettre de mieux vivre, mieux se déplacer, mieux travailler et mieux consommer? Peuvent-elles améliorer non seulement le fonctionnement de la ville, mais aussi ses rapports avec sa population? À l'Agora Hydro-Québec, inscription obligatoire.

Experts UQAM dans les médias

Élisabeth Vallet

Ebola: l’enjeu électoral devenu viral

Bernard Motulsky

La liste des 10 personnalités québécoises les plus marquantes des 50 dernières années

Doyens et doyennes de l'UQAM

Universités: nous ne pouvons rester silencieux

Francine Vanlaethem

La Ville aurait dû émettre des règles

Bernard Motulsky

Dans un an, au fédéral