Les défis de l'intégration

Micheline Milot est la co-auteure d'un mémoire sur le projet de nouvelle politique québécoise en matière d'immigration.
Selon la professeure Micheline Milot, l'école est une institution phare dans la construction du vivre-ensemble. Photo: Istock

Comment faciliter l'intégration des nouveaux arrivants ? Comment combattre les préjugés et la discrimination à leur égard ? Quel est le rôle de l'école dans la construction du vivre-ensemble ? Ces questions sont au centre du mémoire que le Centre d'études interethniques des universités montréalaises (CCETUM) a présenté récemment à la Commission des relations avec les citoyens. Le mémoire, rédigé par les directrices du CEETUM,  les professeures Micheline Milot, du Département de sociologie, et Deirdre Meintel, de l'Université de Montréal, commentait le projet de nouvelle politique québécoise en matière d'immigration, de diversité et d'inclusion. Celle-ci doit être rendue publique le printemps prochain. Trois autres professeurs de l'UQAM ont participé à la rédaction du document: Richard Bourhis, du Département de psychologie, ainsi que Nicole Carignan et Maryse Potvin, du Département d'éducation et formation spécialisées.

La nouvelle politique remplacera l'Énoncé de politique en matière d'immigration et d'intégration, adopté en 1990 par l'Assemblée nationale. Bien que des progrès significatifs aient été réalisés dans ces domaines depuis 25 ans, les changements survenus dans les flux migratoires sur la scène internationale et l'évolution des besoins du Québec rendaient nécessaire l'élaboration d'une nouvelle politique, estime Micheline Milot. «L'énoncé de 1990 et les stratégies d'action qui en ont découlé n'ont pas engendré tous les fruits attendus, dit-elle. Les immigrants et les membres des minorités ethnoculturelles ne bénéficient toujours pas d'une intégration optimale, en particulier au marché de l'emploi.»

Selon le projet de politique, des barrières systémiques nuisent à l'intégration socioéconomique. «Le taux de chômage chez les immigrants et les membres des groupes racisés est trois fois plus élevé que dans la population en général, note la professeure. Des enquêtes...

L'indice Kijiji

L'Observatoire ESG UQAM de la consommation responsable collabore au lancement d'un indice pancanadien sur l'économie de seconde main.
Image: Kijiji

Les Québécois contribuent beaucoup moins à l'économie de seconde main que leurs homologues canadiens. C'est ce que démontre le tout premier Indice Kijiji de l'économie de seconde main, constitué dans le cadre d'une étude commandée par Kijiji et menée par l'Observatoire ESG UQAM de la consommation responsable en collaboration avec l'Université de Toronto. «L'année 2015 marque le dixième anniversaire de Kijiji, souligne Fabien Durif, professeur au Département de marketing et directeur de l'Observatoire. C'est en partie pour cette raison que l'entreprise a commandé cette étude afin de mieux comprendre  le phénomène grandissant de l'économie de seconde main et son importance pour les consommateurs à travers le pays.»

Les données de cette étude ont été recueillies auprès d'un échantillon pancanadien de 2 003 répondants, du 11 au 20 novembre 2014. Outre Fabien Durif, la professeure Manon Arcand, du Département de marketing, et la doctorante en administration Myriam Ertz ont participé à l'étude pour l'Observatoire ESG UQAM de la consommation responsable. L'expert-conseil en économie Peter Spiro, affilié à l'Université de Toronto, s'est chargé des analyses économiques.

Le Québec à la traîne

Pour bien saisir l'étendue de l'économie de seconde main au Canada, les chercheurs ont sondé les répondants à propos de deux comportements distincts: le processus d'acquisition de biens d'occasion et le processus de délaissement de biens neufs ou usagés. Ceux-ci peuvent prendre plusieurs formes: don, achat, échange, utilisation gratuite ou facturée, location, prêt. Les biens les plus couramment échangés sur le marché d'occasion sont les vêtements, chaussures et les accessoires de mode, les produits de divertissement – lecteurs Blu-ray, DVD, CD, etc. – et les vêtements et accessoires pour bébé.

...

Étudier même l'été !

L'UQAM offre une quinzaine d'écoles d'été à Montréal et à l'étranger.
L'école d'été en Italie permet d'étudier à Florence, en Toscane. Photo: iStock

En ces froides journées d'hiver, la période d'inscription aux écoles d'été de l'UQAM est déjà commencée. De multiples possibilités s'offrent aux personnes qui désirent profiter de la période estivale pour suivre des cours dans des domaines spécifiques, tout en participant à des colloques et à des séminaires. Offertes à Montréal comme à l'étranger, les écoles d'été permettent aux étudiants, aux professionnels et au grand public de profiter de l’expertise de professeurs reconnus internationalement, d'obtenir un diplôme plus rapidement, de reprendre un cours ou d'explorer de nouveaux horizons.

Italie, Grèce, Allemagne

L’école d’été en Italie permettra d’étudier deux mois à Rome et en Toscane, du 1er mai au 30 juin. Deux cours consécutifs de 45 heures seront offerts, à raison de 3 heures par jour, 4 jours par semaine, soit ceux sur Rome et le Moyen Âge italien et sur Florence et la Renaissance.

Depuis 2005, l'école d'été en Grèce ouvre les portes de Molyvos, l'un des plus anciens villages de l'île de Lesbos, dans la mer Égée. La formation s'étalera sur une période de huit semaines, du 1er mai au 30 juin. Deux cours consécutifs de 45 heures seront offerts, soit un atelier de production en cinéma et en technologies numériques et un cours sur les différents genres et procédés de réalisation de carnets d'esquisses dans l'histoire de la peinture, de l'architecture et de la littérature.

Berlin sera de nouveau le siège de l'école d'été en Allemagne, du 1er juin au 31...

Spécialiste de l'art soviétique

La postdoctorante en histoire de l'art Maria Silina, l'une des rares spécialistes dans le monde de l'art monumental soviétique, a obtenu la prestigieuse bourse Banting.
Photo :Nathalie St-Pierre

Plus d'actualités

26 Février 2015

Hockey sonore, prise 2

L'équipe de l'UQAM prend sa revanche contre les Hiboux de Montréal dans un match amical de hockey.

23 Février 2015

Regards croisés sur le cinéma

Des graphistes québécois et cubains se rencontrent à travers l'exposition Cinégrafismo.  

23 Février 2015

Des buts à profusion

La formation masculine de soccer intérieur livre un match nul de 4 à 4 face à l'Université Laval.

23 Février 2015

RoboTribunauxQC

Le professeur Jean-Hugues Roy a créé un robot qui relaie sur Twitter les décisions des tribunaux québécois.

23 Février 2015

Changement de nom

Le Département de kinanthropologie devient le Département des sciences de l'activité physique.

À NE PAS MANQUER

26 février à 18 h

Le Coeur des sciences vous invite à plonger dans le monde fascinant des huiles alimentaires. Bouchées de cresson à l’huile de cameline, croûtons à l’huile de pépins de canneberges, suprêmes d’orange au chocolat blanc et à l’huile de pignons de pin et bien d’autres surprises vous attendent lors de cette conférence/dégustation, présentée à l'Agora Hydro-Québec dans le cadre du volet gastronomique du Festival Montréal en lumière. Inscription requise.

Experts UQAM dans les médias

Léo-Paul Lauzon

Léo-Paul Lauzon nous parle de l'UQAM

Mathieu Bock-Côté

L'extrême gauche haineuse

Fabien Durif

Indice Kijiji sur la consommation de seconde main

Sid Ahmed Soussi

Discrimination à l'emploi: plus de 100 CV, jamais convoqué

Florence Junca-Adenot

Financement du transport collectif