Un laboratoire sur puces

Des chercheurs mettent au point un dispositif portable pour tester la toxicité de l'eau.
Le dispositif ressemble à un mini lecteur CD pour ordinateur. La languette que l'on retire présente six chambres de test où l'on peut déposer un un échantillon d'eau auquel on a mélangé des algues microscopiques. Photo: Nathalie St-Pierre

La maison que vous achetez est alimentée par un puits artésien et vous voulez savoir si l'eau est potable? À l'heure actuelle, vous devez vous résoudre à débourser quelques centaines de dollars pour faire analyser l'eau par un laboratoire accrédité, qui prendra une semaine pour vous livrer les résultats. Mais peut-être plus pour longtemps. Des chercheurs de l'UQAM ont en effet mis au point un véritable laboratoire sur puces qui pourrait changer la donne. «Il s'agit d'un test de pollution basé sur la fluorescence des algues, explique le diplômé du doctorat en chimie Florent Lefèvre, qui a travaillé sur ce projet dans le cadre de sa thèse. Avec notre dispositif, qui tient dans une main, nous pouvons évaluer la toxicité d'un échantillon d'eau en quelques minutes.»

De nos jours, l'innovation passe souvent par la multidisciplinarité et ce projet de recherche en est un bel exemple. Le dispositif en question a été conçu par l'équipe du professeur Ricardo Izquierdo, du Département d'informatique, en collaboration avec celle du professeur Philippe Juneau, du Département des sciences biologiques. «Il s'agit d'une combinaison de systèmes optiques, fluidiques et organiques», note Florent Lefèvre, qui est aussi agent de recherche au Département de chimie et dont la thèse a été codirigée par les deux professeurs.

Des algues et des capteurs

...

L'heure juste à propos de l'UQAM

Le recteur publie une lettre ouverte afin de rectifier les faits concernant le climat qui règne à l'Université.

Dans un texte publié sur le site du Devoir en date du 28 février et intitulé «L'heure juste à propos de l'UQAM», le recteur Robert Proulx tient à rectifier certaines informations qui ont circulé dans les médias au cours de la dernière semaine. «Dans la foulée de la parution d’une lettre écrite par 14 professeures et professeurs déplorant les actes de vandalisme et d’intimidation commis par une minorité d’étudiantes et d’étudiants, on a assisté à une surenchère qui donne une image erronée de l’UQAM», écrit-il. Des expressions comme «champ de bataille», «université assiégée» et «climat de peur» ne correspondent pas «à la réalité quotidienne vécue par la très grande majorité de nos 44 000 étudiantes et étudiants», poursuit le recteur.

Le recteur Robert Proulx Photo:Nathalie St-Pierre

L'UQAM déplore toute forme de pratiques militantes qui s’appuient sur le vandalisme, la violence ou l’intimidation, précise Robert Proulx, et toutes les mesures nécessaires sont prises pour assurer un climat sain et sécuritaire à l’intérieur de ses murs. Mais, souligne-t-il, les universités doivent, pour s'acquitter de leur mission, demeurer des lieux ouverts: «On ne peut donc, pour répondre aux agissements certes tout à fait répréhensibles d’une minorité, remettre en question ou bafouer les libertés de toute la communauté universitaire.»

Selon Robert Proulx, les manchettes des derniers jours ne devraient pas occulter l’apport immense de l’UQAM au progrès de la société québécoise depuis sa fondation en 1969. «Chaque année, plus de 10 000 étudiantes et étudiants y obtiennent leur diplôme», mentionne-t-il. Le recteur rappelle que, depuis ses débuts, l’UQAM forme une relève citoyenne engagée et motivée, qui a la volonté et la capacité d’apporter des solutions originales aux problèmes, aux enjeux et aux défis actuels. « L’UQAM, conclut-il, apporte...

Ministre de l'Éducation

Le diplômé du doctorat en philosophie François Blais succède à Yves Bolduc.
François BlaisPhoto: PLQ

Le nouveau ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche du Québec, François Blais, est un diplômé de la maîtrise et du doctorat en philosophie de l'UQAM. Le député de Charlesbourg, élu pour la première fois en avril 2014, occupait le poste de ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Il a aussi été désigné ministre responsable du Loisir et du Sport.

Également diplômé en service social de l'Université Laval, François Blais y a occupé un poste de professeur au département de science politique. Il a enseigné des sujets aussi variés que l’histoire des idées politiques, l’évolution des politiques de sécurité du revenu, l’éthique économique et sociale. En 2006, il a été nommé doyen de la Faculté des sciences sociales.

En plus de ses fonctions de professeur et de cadre universitaire, François Blais s'est engagé dans de nombreuses organisations au cours des années. Il a notamment été président du comité de direction de la Chaire sur la démocratie et les institutions parlementaires de l'Université Laval, président du comité de direction de l'Observatoire démographique et statistique de l'espace francophone de l'Université Laval, et président du Comité institutionnel sur la situation des étudiants autochtones à l'Université Laval.

Le recteur de l'UQAM, Robert Proulx, salue la nomination de François Blais. «Je tiens à assurer le nouveau ministre de mon entière collaboration et de celle de l’UQAM dans la réalisation de son mandat, au moment même où l’enseignement supérieur, la recherche et la création doivent être replacés au cœur des priorités et des actions gouvernementales», a déclaré le recteur. L’Université formule toutefois des réserves sur la fusion des mandats liés à l’enseignement supérieur, à la recherche et à la science à ceux de l’éducation, du loisir et du sport, en raison notamment de la lourdeur de la tâche imposée à ce seul ministère et des conséquences sur l’...

Acceptabilité sociale

Stéphanie Yates donne une conférence sur la relation entre les promoteurs de grands projets d'infrastructures et les citoyens.
Photo :Helder Victorino

Plus d'actualités

2 Mars 2015

L'ombudsman remet son rapport

Le rapport se penche sur les conditions d'admission aux études supérieures et l'évaluation des enseignements.

2 Mars 2015

Première défaite

La formation masculine de soccer intérieur s'incline face aux Patriotes de l'UQTR.

2 Mars 2015

Mémoires urbaines

Lucie K. Morisset et Marie-Blanche Fourcade ont recueilli les récits de vie de citoyens qui ont vu grandir la cité industrielle d'Arvida.

2 Mars 2015

En route vers les éliminatoires

L'équipe féminine de basketball des Citadins affrontera l'Université Concordia en demi-finale.

2 Mars 2015

Nuit blanche mémorable

Plus de 10 000 noctambules ont circulé sur le campus dans le cadre des activités entourant la Nuit blanche, le 28 février dernier.

À NE PAS MANQUER

5 mars à 17 h 30

La Galerie de l'UQAM présente jusqu'au 11 avril la première exposition solo d'envergure de l'artiste Aude Moreau. Sous le commissariat de Louise Déry, l'exposition met de l'avant un corpus d'œuvres développé par l'artiste depuis 7 ans sur les panoramas nocturnes de villes telles New York, Los Angeles, Montréal et Toronto.

Experts UQAM dans les médias

André Mondoux

Deux expériences pour la journée sans Facebook: Expérience #1

Louis Brunet

Le chemin de la radicalisation

Éric Pineault

Caisse de dépôt et placement: rendement de 12 % en 2014

Jean-Denis Garon

Êtes-vous en train de préparer vos deux déclarations d'impôts? Et si on en avait qu'une seule à produire, comme en Ontario?

Léo-Paul Lauzon

Léo-Paul Lauzon nous parle de l'UQAM