Grands Ambassadeurs de l'ESG

Jean Ducharme, Pierre Filiatrault, Ginette Legault et Jean-Louis Tassé sont honorés par l'École des sciences de la gestion.

23 Novembre 2015 à 14H36

Les anciens doyens Pierre Filiatrault, Ginette Legault et Jean Ducharme, en compagnie du doyen actuel, Stéphane Pallage (deuxième à partir de la gauche).
Photo :Denis Bernier

Quatre cérémonies de collation des grades ont souligné les 20 et 21 novembre derniers la réussite de quelque 750 nouveaux diplômés de l'École des sciences de la gestion (ESG UQAM), réunis en compagnie de leurs invités à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau. À cette occasion, la distinction «Grand Ambassadeur de l'ESG» a été décernée aux trois anciens doyens, Jean Ducharme (1999-2003), Pierre Filiatrault (2003-2008) et Ginette Legault (2008-2013), pour leur contribution exceptionnelle à la création et au développement de l'École, ainsi qu'au donateur Jean-Louis Tassé, pour son soutien indéfectible à l'éducation des jeunes Québécois appelés à devenir les entrepreneurs, les gestionnaires et les leaders de demain.

L'ESG a décidé cet automne de créer une distinction honorifique qui lui soit propre. «Il était important pour nous que l'ESG puisse offrir une reconnaissance distinctive aux acteurs qui ont significativement marqué l'École», affirme le doyen actuel, Stéphane Pallage. Une épinglette au titre de Grand Ambassadeur de l'ESG, confectionnée à la main par la designer Anna Nuvoloni, accompagne cette distinction.

Jean Ducharme

En juin 1999, le professeur Jean Ducharme, du Département d'organisation et ressources humaines, devient le premier doyen élu de l'École des sciences de la gestion, dont il est l'un des fondateurs. Mû par une volonté de développement, il contribue à en faire une école ouverte sur le monde et reconnue à l'international.

Il est à l'origine de changements organisationnels majeurs au sein de l'UQAM. Plusieurs structures ont vu le jour durant son mandat, parmi lesquelles le comité de régie, alors nommé comité permanent des directeurs de départements, le vice-décanat à la recherche et le Centre de perfectionnement.

On lui doit notamment la réforme de six programmes de baccalauréat pour lesquels est adopté un tronc commun formé de 12 cours – une refonte unique dans le monde canadien de l'enseignement de la gestion au premier cycle.

Il amorce également la première campagne majeure de l'histoire de l'ESG, qui a permis de recueillir d'importantes sommes afin de poursuivre le développement de celle-ci. C'est également durant son mandat que l'École obtient sa première accréditation internationale.

Après son passage au décanat, toujours engagé à développer l'ESG, Jean Ducharme accepte le mandat de directeur du Centre de perfectionnement. Il aura œuvré 27 années au développement de l'ESG.

Pierre Filiatrault

Embauché par l'UQAM en 1971, Pierre Filiatrault amorce sa carrière à titre de professeur au sein du Département des sciences administratives. Il est reconnu, avec Jean Ducharme, comme l'un des fondateurs de l'ESG. Chercheur exceptionnel dans le domaine de la gestion des services, de la planification, du comportement du consommateur et du marketing, il a publié de nombreux ouvrages et articles scientifiques primés.  

Au début des années 1980, il collabore à la mise sur pied du Centre de recherche en gestion et en devient le directeur de 1985 à 1991, puis de 1999 à 2003. En juillet 2003, il devient le deuxième doyen de l'ESG.

Prenant la relève de Jean Ducharme, Pierre Filiatrault a permis à l'ESG  de jeter les bases de son identité marketing. Il obtient de l'Université le droit de créer et d'utiliser un logo pour la promotion  de l'ESG. C'est sous sa direction que le rouge distinctif de l'ESG est adopté. Il participe également à la création de la librairie ESG.

Durant son mandat, l'ESG introduit un treizième cours obligatoire dans le tronc commun des programmes de premier cycle, un cours d'éthique, de responsabilité sociale et de développement durable.

Membre de la Société royale du Canada, Pierre Filiatrault a la réputation d'être un homme engagé, généreux, attachant, estimé de tous, qui n'a jamais hésité à partager sa précieuse expertise avec la communauté de l'ESG.

Ginette Legault

Détentrice d'un doctorat en science politique, spécialiste en gestion des ressources humaines, Fellow de l'Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec, professeure au Département d'organisation et ressources humaines à compter de 1992, Ginette Legault a consacré plus de 20 ans de sa carrière à la croissance, au développement international et à la notoriété de l'ESG. Elle a occupé plusieurs postes de responsabilité à l'Université; celui de doyenne de l'ESG, mais aussi ceux de vice-rectrice aux ressources humaines, vice-doyenne à la recherche, titulaire de la Chaire de gestion des compétences et directrice du Centre de recherche en gestion.

Elle a contribué au rayonnement de la recherche et renforcé le soutien apporté aux professeurs-chercheurs en créant avec Jean Ducharme, en 2002, le vice-décanat à la recherche dont elle est devenue la première vice-doyenne. Elle obtient durant ce mandat la première subvention au Canada du Fonds canadien pour l'innovation octroyé dans le domaine des sciences de la gestion.

En juin 2008, elle prend la relève de Pierre Filiatrault à titre de doyenne et contribue à renforcer l'image de l'ESG. Pendant son passage au décanat, l'École connait, parmi toutes les écoles de gestion au Canada, la plus forte croissance de son corps professoral avec l'embauche de 125 nouveaux professeurs.

Nommée en 2009 au palmarès des  «15 femmes qui feront bouger le Québec» par le journal Les Affaires et le Réseau des femmes d'affaires du Québec, Ginette Legault est une source d'inspiration pour toutes celles qui veulent éliminer le plafond de verre et atteindre les plus hautes fonctions dans leur domaine.

À la suite à son passage à l'ESG, elle a été nommée directrice générale de la TÉLUQ et plus récemment sous-ministre adjointe au Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche du Québec.

Jean-Louis Tassé

Jean-Louis Tassé a amorcé sa carrière dans le milieu de la finance, alors historiquement réservé aux anglophones, en tant que commis-comptable pour la firme Royal Securities. Il a gravi les échelons, réalisant son rêve de créer sa propre firme de courtage, Tassé et associés, en 1967. Capable de s'entourer des collaborateurs les plus compétents et dévoués, il a fait croître son entreprise tout en contribuant au rayonnement de sa profession.

Pendant plus de trois décennies, il a été aux commandes de Tassé et associés, qui comptait plus de 200 employés en1999, lors de sa vente à Valeurs mobilières Banque Laurentienne. En plus de contribuer à l'épanouissement de la langue française dans le milieu de la finance au Québec, Jean-Louis Tassé a appuyé tout au long de sa vie le développement de jeunes talents dans le domaine des valeurs mobilières.

Après une carrière fructueuse, il crée une fondation privée, la Fondation Jean-Louis Tassé, qui soutient, depuis l'an 2000, les élèves des niveaux primaire, secondaire, collégial et universitaire.

Au cours des cinq dernières années, sa fondation a remis  un million de dollars en bourses d'études  à des étudiants universitaires en gestion, dans six établissements du Réseau de l'Université du Québec. En réservant la moitié de ce don aux étudiants les plus prometteurs de l'ESG, Jean-Louis Tassé a posé un geste de confiance et de reconnaissance envers l'École et ses étudiants, qui lui en sont extrêmement reconnaissants.

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE