Arts

ARCHIVES – Arts

15 Décembre 2006

Université : garçons demandés

Depuis les années 80, les femmes sont majoritaires dans les campus universitaires canadiens. À l'UQAM, où elles représentent 61% de la population étudiante, il y a plus de femmes que d'hommes en éducation, en arts et en communication, mais aussi en gestion et en droit. Idem dans les autres universités. Dans les facultés de médecine, on compte maintenant deux femmes pour un homme. Même aux études supérieures, les femmes ont fait des gains importants et leur nombre surpasse maintenant celui des hommes dans plusieurs domaines. Seules les sciences dures et les écoles de génie accusent toujours un déficit important d'étudiantes. Partout ailleurs, c'est la population masculine qui perd du terrain.

27 Novembre 2006

De Frankenstein à Einstein: le scientifique dans la littérature

Dans les colloques où l'on fait le lien entre science et culture, il est, comme il dit, le «littéraire de service». Jean-François...

27 Novembre 2006

Quand les fantômes viennent hanter les vivants

Il vient de faire paraître son premier essai, Revenances de l'histoire , aux Éditions de Minuit, prestigieuse maison d'édition...

27 Novembre 2006

Représenter le Canada à la Biennale de Venise

L'ambiance était euphorique. Des dizaines de personnes, parents, amis et artistes, s'étaient rassemblées dans un bar du centre-...

13 Novembre 2006

De la félicité céleste au bonheur terrestre

Comment l’idée de bonheur s’est-elle transformée du Moyen Âge à la Renaissance? Mais, d’abord, le Moyen Âge avait-il la moindre...

13 Novembre 2006

Modernisme à la turque

En septembre dernier, une petite équipe de l’UQAM a participé à un atelier de conservation de l’architecture moderne à Istanbul,...

30 Octobre 2006

L'histoire de l'art au féminin

Comment faire connaître les contributions des femmes artistes dans une histoire dont l’écriture a été marquée par une signature...

15 Avril 2006

Claude Poissant : homme de compagnie

Pour le fondateur du PàP, le metteur en scène est d’abord un explorateur.

15 Avril 2006

Touche-à-tout musicale

Assise devant une tasse de thé brûlant, dans un café d’Outremont à deux pas de chez elle, Catherine Major n’hésite pas longtemps avant de qualifier ses débuts dans l’univers de la chanson. « Chanceuse, je suis chanceuse ! » laisse-t-elle tomber. Sa chance? De belles rencontres avec des gens du milieu qui l’ont écoutée et laissée prendre sa place, dit-elle. Mais aussi un talent fou au piano qu’elle met au service de ses chansons, qui mêlent les accents de swing et de tango, de jazz et de musique cubaine

Pages