Vers le 50e de l'UQAM

Plus de 35 millions de dollars sont investis pour des infrastructures de pointe et la mise en valeur du campus.

18 Avril 2017 à 11H24, mis à jour le 18 Avril 2017 à 14H15

Une nouvelle place sera aménagée sur la rue Sainte-Catherine, face aux parvis du transept sud de l’ancienne église Saint-Jacques et de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes. Image: Ville de Montréal

L’UQAM se réjouit des investissements de plus de 35 millions de dollars consentis par les trois ordres de gouvernement pour la mise en place d’infrastructures de pointe en recherche et création, la valorisation du patrimoine architectural et la mise en œuvre de projets d’aménagement sur son campus, situé en plein cœur du Quartier latin.

Ces annonces ont été dévoilées aujourd’hui par le secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, David Lametti, au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains, la ministre responsable de l’Enseignement supérieur du Québec, Hélène David, et le maire de Montréal, Denis Coderre, en présence du recteur de l’UQAM, Robert Proulx, et de plusieurs dignitaires et partenaires.

«Les investissements annoncés aujourd’hui permettront à l’UQAM de demeurer à l’avant-garde en matière de recherche et de création, en particulier dans les domaines des arts numériques et de la communication, et d’aménager son campus selon une perspective audacieuse et ouverte, conformément aux valeurs ayant présidé à sa fondation il y a près de 50 ans», a indiqué le recteur.

«Notre volonté est claire: mettre tout en œuvre afin de permettre à nos étudiants et à nos professeurs de réaliser les plus grandes choses, a pour sa part mentionné la ministre responsable de l’Enseignement supérieur du Québec, Hélène David. Des sommes importantes sont consacrées pour assurer le développement de nos établissements d’enseignement supérieur. Nous nous assurons ainsi que les générations futures disposent d’infrastructures de pointe».

Le secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, David Lametti, a souligné que «les investissements du gouvernement du Canada dans des projets comme ceux à l’Université du Québec à Montréal créeront des emplois de haute qualité bien rémunérés qui aideront la classe moyenne à croître et à prospérer aujourd’hui, tout en stimulant la croissance économique pendant de nombreuses années. Grâce au Fonds d’investissement stratégique, nous renforçons l’assise de notre classe moyenne et nous établissons plus solidement le Canada en tant que chef de file mondial de l’innovation.»

Les sommes octroyées par le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec permettront la réalisation des projets suivants :

  • Mise sur pied d’un Centre urbain de diffusion de la recherche et de la création

Les travaux majeurs qui seront effectués à l’entrée du pavillon Judith-Jasmin, à l’angle des rues Berri et De Maisonneuve, permettront d’aménager un espace de diffusion de la recherche et création, qui bénéficiera autant à la communauté universitaire qu’aux Montréalais amateurs de culture. Alliant arts et sciences, le Centre mettra au point des interfaces et des technologies dans les domaines de la création artistique et des communications médiatiques, à partir desquelles des œuvres et des expérimentations seront conçues.

  • Aménagement d’un lieu pour la recherche et la création en arts visuels et médiatiques

L’UQAM occupe une place prépondérante dans le domaine des arts visuels et médiatiques au Québec et au Canada. En mettant en place des installations de pointe — qui répondront aux plus hautes exigences de la discipline — dans les espaces de l’École des arts visuels et médiatiques situés au pavillon Judith-Jasmin, l’UQAM maintiendra son rôle de premier plan et le niveau élevé de qualité de ses activités d’enseignement et de recherche-création en cette matière.

  • Aménagement d’un Centre de consultation de livres rares

Les Bibliothèques de l’UQAM possèdent une importante collection de livres rares, héritée notamment du Collège Sainte-Marie, l’un des établissements fondateurs de l’Université. La rénovation du pavillon Hubert-Aquin Annexe permettra d’aménager un nouvel espace favorisant la mise en valeur et la consultation de cette précieuse collection, comptant quelque 70 000 documents, en plus de fournir des installations de travail adéquates aux étudiants et aux chercheurs qui en font usage.

  • Mise à niveau de l’infrastructure électromécanique en soutien à un centre de données de recherche

Les chercheurs de l’UQAM s’appuient de plus en plus sur la production, la conservation et le partage d’un grand volume de données, au moment même où les mégadonnées (big data) occupent une part croissante de la recherche universitaire. Ce projet permettra à l’Université de mettre en place une infrastructure électromécanique conforme à la référence internationale en la matière.

Véritable emblème de l’UQAM et du Quartier latin, le clocher Saint-Jacques du pavillon Judith-Jasmin, classé monument historique, représente l’un des premiers exemples d’intégration réussie du patrimoine bâti à l’architecture moderne. Outre une remise en état selon les règles de l’art, les travaux de réfection du clocher s’inscriront dans une perspective plus large d’ouverture du campus sur la ville, dans le droit fil de la vision ayant conduit à la création de l’Université en 1969.

«Au cours des 48 dernières années, l’UQAM a joué un rôle de moteur dans la vie scientifique, culturelle et citoyenne montréalaise, québécoise et canadienne. Les engagements dévoilés aujourd’hui témoignent de cette contribution. Ils témoignent également de la confiance qu’inspire l’UQAM pour l’avenir», a déclaré Robert Proulx.

Des places publiques sur le campus

La cour du clocher projetée dans le plan d'aménagement.Image: Ville de Montréal

La perspective d’ouverture dans laquelle s’inscrira la réfection du clocher Saint-Jacques est incarnée par le Programme d’aménagement UQAM : milieu de vie annoncé aujourd’hui par le maire de Montréal. Ce programme porteur pour l’Université ainsi que pour le Quartier latin et la métropole vise à renforcer le dialogue entre l’UQAM et la ville par la création de deux nouvelles places publiques : l’une réalisée grâce à l’intégration de la place Pasteur, de la rue Saint-Denis et du parvis du clocher Saint-Jacques; l’autre créée sur la rue Sainte-Catherine, face aux parvis du transept sud de l’ancienne église Saint-Jacques et de la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes. En plus de mettre en valeur le patrimoine architectural, les nouvelles places serviront d’espaces de création, de diffusion et d’animation. L’objectif étant d’établir, à ces endroits, des lieux accueillants et animés, dont profiteront non seulement les membres de la communauté universitaire, mais également les habitants du Quartier latin et l’ensemble des Montréalais.

La place Pasteur réaménagée dans un plan intégrant la rue Saint-Denis et le parvis du clocher Saint-Jacques.Image: Ville de Montréal

«Alors que la Ville de Montréal célèbre cette année ses 375 ans, l'UQAM se prépare à fêter ses 50 ans en 2019, a souligné le maire Denis Coderre. La conjoncture ne pouvait être meilleure pour réaliser cette série d'espaces publics conjoints. Le Quartier latin est un secteur névralgique de l'arrondissement de Ville-Marie et cette bonne nouvelle confirme l'importance de ce pôle d'activité pour mon administration.»

«Ces projets d’aménagement majeurs, qui s’inscrivent dans la programmation du 50e anniversaire de l’Université en 2019, confirment le rôle clé de l’UQAM dans l’animation de la vie scientifique, intellectuelle et culturelle de son quartier et de la métropole. Ils rejoignent notre volonté de participer activement au renforcement du caractère universitaire du Quartier latin et, plus largement, au positionnement de Montréal comme ville de premier choix pour les étudiants d’ici et d’ailleurs », a conclu le recteur Robert Proulx.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE