Dire non à la grossophobie

La doctorante Marie-France Goyer analyse les discours qui alimentent l’aversion envers les personnes grosses.
Photo :Getty/Images

Une humaniste derrière la caméra

La diplômée Catherine Proulx a fait son chemin dans l'univers du documentaire télé en misant sur une approche d’une grande sensibilité.   

En ces temps de COVID, De garde 24/7 (jeudi 20 h, à Télé-Québec), un docu-réalité sur le personnel soignant de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, apparait comme l'une des émissions les plus pertinentes de la télé québécoise. La diplômée Catherine Proulx (B.A. communication/journalisme, 2006) fait partie des réalisatrices de cette série. La jeune femme, qui roule sa bosse depuis une quinzaine d'années dans le milieu du documentaire, n'en est pas à son premier sujet chaud. Son premier film, réalisé alors qu'elle avait à peine fini son bac, faisait pénétrer le spectateur dans un pénitentier fédéral, à la rencontre de prisonniers condamnés à de lourdes peines. Trafic, son plus récent projet, porte sur l'exploitation sexuelle des mineures.

Vendre sa marque en français

L’École supérieure de mode participe à la conception d’un cours en ligne pour aider les créateurs à renforcer leurs stratégies de communication dans la francophonie.

La chargée de cours à l’École supérieure de mode Madeleine Goubau (B.A. communication/ journalisme, 2011) donnera un webinaire le 12 novembre prochain dans le cadre d’un cours en ligne ouvert et massif (CLOM) offert par l’Organisation internationale de la Francophonie. Intitulé Créateurs de mode: le français professionnel pour une stratégie de communication innovante!, le CLOM a pour objectif d’aider gratuitement les professionnels du milieu de la mode, – couturiers, stylistes, modélistes, artisans ou créateurs indépendants vivant dans la francophonie –, à mieux se faire connaître, tant au niveau national qu’à l’international, à se démarquer de la concurrence, et à mieux cibler une clientèle tout en touchant de nouveaux publics grâce aux médias sociaux. La session de perfectionnement, qui s’échelonne sur une durée variant de 20 à 30 heures selon la formule choisie, vise à renforcer la maîtrise du français. «Le cours s’adresse en particulier aux professionnels qui n'ont pas la langue française comme première langue maternelle, en Afrique par exemple», précise Madeleine Goubau. Le CLOM permettra également aux participantes et participants d’intégrer une communauté de créateurs de mode francophone.

Un prix pour financer une traduction

La bourse obtenue par Antoine Brousseau Desaulniers et Stéphane Savard leur permettra de traduire et de publier leur plus récent ouvrage en anglais.

Le doctorant en histoire Antoine Brousseau Desaulniers et le professeur Stéphane Savard ont obtenu l'un des cinq Prix d'auteurs pour l'édition savante dans la catégorie Traduction, décernés par la Fédération des sciences humaines et financés par le CRSH. Ce prix, doté d'une bourse de 12 000 dollars, leur est attribué pour la traduction et la publication en anglais de leur ouvrage La pensée fédéraliste contemporaine au Québec : perspectives historiques (PUQ, 2020).

Plus d'actualités

22 Octobre 2020

Violences sexuelles au collégial

Les résultats d’une première enquête menée sur cinq campus au Québec sont dévoilés.

22 Octobre 2020

Une minute de silence pour Samuel Paty

La communauté universitaire est invitée à observer une minute de silence afin de rendre hommage à l’enseignant victime d’un attentat terroriste.

20 Octobre 2020

Juge à la Cour d’appel du Québec

Le diplômé Guy Cournoyer a été nommé au plus haut tribunal du Québec.

20 Octobre 2020

Portes ouvertes virtuelles

Plus de 300 activités sur les études à l'UQAM sont au programme de l'événement.

19 Octobre 2020

L’évaluation en action communautaire

Une recherche partenariale nourrira la réflexion sur le futur Plan d’action gouvernemental en action communautaire.