Téléapprentissage à la carte

13 Novembre 2006 à 0H00

Il y a vingt ans à peine, quiconque s’inscrivait à un cours à distance recevait par la poste quelques ouvrages de référence, un cahier d’exercices et, s’il était chanceux, une cassette VHS. Autres temps, autres moeurs. Les étudiants qui habitent les coins les plus retranchés de la planète peuvent aujourd’hui, dans la mesure où ils possèdent une connexion Internet, profiter d’environnements de formation ultrasophistiqués où presque tout est permis. Simulation en trois dimensions d’une opération chirurgicale ou échanges en temps réel avec le professeur et les autres étudiants : les possibilités sont fabuleuses. Mais encore faut-il que les concepteurs de formations Web soient en mesure de les exploiter.

C’est justement pour leur simplifier la vie que le réseau LORNET – un regroupement pancanadien d’une centaine de chercheurs – a mis sur pied la plate-forme informatique TELOS. «En quelque sorte, il s’agit d’une charpente logicielle sur laquelle les concepteurs peuvent greffer des contenus et ainsi monter une formation sur mesure », explique Gilbert Paquette, professeur à la Téluq, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’ingénierie cognitive et éducative, et directeur du réseau LORNET.

En premier lieu, l’usager est appelé à choisir dans une banque de scénarios pédagogiques celui qui convient à ses besoins. Ensuite, grâce à un outil baptisé PALOMA – développé par le Centre de recherche LICEF de la Télé-université – il effectue une recherche parmi les outils d’apprentissage disponibles en ligne. S’il monte une formation sur la biologie cellulaire, par exemple, PALOMA lui offrira des chapitres de livres pertinents, des vidéos d’animation illustrant la division cellulaire et même des questions d’examens. En dernier lieu, l’usager a le loisir d’ajouter différents « accessoires » logiciels à son cours, qu’il s’agisse de forums de discussion, d’outils de clavardage, etc.

«Beaucoup de matériel pédagogique en ligne a été développé à ce jour, précise Gilbert Paquette. Il serait contre-productif de toujours repartir à zéro. TELOS permet de tirer partie de ces ressources tout en donnant au concepteur la flexibilité de monter une formation sur mesure.»

Un prototype de la plate-forme TELOS sera dévoilé ce mois de novembre, à l’occasion de la conférence I2LOR 2006, organisée par la Télé-université. L’événement réunira des représentants des six universités membres de LORNET (Téluq, École Polytechnique de Montréal, Université d’Ottawa, Simon Fraser University, University of Saskatechewan et University of Waterloo), ainsi que de nombreux experts internationaux qui s’intéressent à la formation à distance. «Ce sera l’occasion de se familiariser avec les systèmes d’apprentissage du futur.»

Pour plus d’information sur la conférence I2LOR 2006, visitez le site du LORNET : www.lornet.org.

PARTAGER