La nuit de la philosophie: un festin intellectuel de 24 heures!

19 Mars 2007 à 0H00

Quel est le plus grand événement consacré à la philosophie en Amérique du Nord? Un congrès international rassemblant quelques centaines de spécialistes? Erreur, c'est La nuit de la philosophie, marathon d'activités de 24 heures qui s'adresse tant aux connaisseurs qu'aux novices. Sa troisième édition se déroulera au pavillon Judith-Jasmin, à compter de 10h le samedi 24 mars, jusqu'au lendemain matin.

Organisé par des étudiants de maîtrise en philosophie et en science politique de l'UQAM, ce festin intellectuel (400 heures simultanées de réflexion et de divertissement) avait remporté un vif succès l'hiver dernier, attirant 3 500 personnes. Cette année, ses organisateurs en attendent 5 000 et proposent plus de 125 activités libres et gratuites : ateliers de discussion, conférences, théâtre, expositions, spectacle de chansons, jeux interactifs et projections de films en partenariat avec la Cinémathèque québécoise.

«Nous voulons rendre la philosophie accessible au plus grand nombre en la sortant de son cadre institutionnel habituel, souligne Frédéric Legris, étudiant à la maîtrise en philosophie et l'un des organisateurs de l'événement. L'objectif est de la faire découvrir au grand public tout en érigeant des ponts entre celui-ci, les étudiants et les enseignants des universités et cégeps.»

En participant à des conférences et ateliers de discussion, les visiteurs pourront s'initier aux rudiments de la philosophie politique, de la philosophie de l'histoire ou de la philosophie cognitive. Des chercheurs et des créateurs de divers horizons – sociologie, science politique, droit, biologie, arts et littérature – seront invités par ailleurs à illustrer le caractère multidisciplinaire de la philosophie en montrant comment elle est partie intégrante de leur travail.

Un pas de danse philosophique...

Pour cette troisième édition, les organisateurs ont mis l'accent sur le volet international, en partenariat avec l'Agence universitaire de la francophonie (AUF). À la suite d'un concours lancé par cet organisme, des étudiants de différents pays participeront à des vidéoconférences organisées depuis Montréal et présenteront des textes philosophiques susceptibles de provoquer une réflexion critique. Une trentaine de textes ont déjà été reçus en provenance notamment de la France, de la Roumanie, de l'Ukraine, de l'Algérie, du Cameroun et de l'Égypte. Les meilleurs d'entre eux seront publiés par l'AUF et mis en ligne sur le site Internet de La nuit de la philosophie, précise Jean-François Landry, étudiant à la maîtrise en science politique et membre du comité organisateur.

«Il s'agit de créer un point de rencontre entre jeunes philosophes de pays du Nord et du Sud. Le pas de danse philosophique sera donné à l'UQAM pour être repris ailleurs dans le monde», explique M. Bonaventure Mvé-Ondo, vice-recteur à la régionalisation de l'AUF.

L'Agence présentera en outre une vidéoconférence de Dominic Wolton, chercheur au CNRS en France et directeur de la revue Hermès, sur «La francophonie ou l'avenir du monde». Quatre autres vidéoconférences-débats sont aussi prévues autour des thématiques de la diversité culturelle et du dialogue des cultures, des nouveaux défis identitaires à l'heure de la mondialisation, des outils de la pensée et de leurs critiques, et de la philosophie comme science morale et politique.

... et ludique

La nuit de la philo ne serait pas ce qu'elle est sans ses nombreuses activités culturelles, ludiques et interactives. Signalons la présence des artistes Renée Claude, Pierrot Fournier et Roger Genois à l'occasion d'un récital-réflexion sur les chansons et les textes de Léo Ferré, Jacques Brel et Georges Brassens. Le spectacle aura lieu à la salle Marie-Gérin-Lajoie, le samedi à 20 h. À noter également le concours de courts métrages philosophiques, lesquels seront projetés pendant la soirée et la nuit.

Tous sont invités à l'Agora du pavillon Judith-Jasmin pour assister au traditionnel et populaire quizz philosophique permettant à des équipes formées d'étudiants de cégeps et d'universités de mesurer leurs connaissances. Quant aux amateurs de théâtre, ils pourront participer à un atelier de création de marionnettes géantes, dans le cadre d'une pièce à teneur philosophique présentée devant le public. D'autres encore préféreront se déguiser pour personnifier des philosophes grecs à l'époque de l'Antiquité.

Selon Robert Proulx, doyen de la Faculté des sciences humaines qui appuie les organisateurs, La nuit de la philo reflète bien la culture uqamienne parce qu'elle mise sur l'accessibilité et la démocratisation du savoir. «Un tel événement va à contre-courant de l'idée reçue selon laquelle les philosophes sont des gens seuls qui travaillent à forger des concepts hermétiques et désincarnés. Et surtout, il démontre le dynamisme et la créativité de la nouvelle génération de philosophes au Québec.»

Pour connaître le programme complet des activités de La Nuit de la philosophie et joindre les membres de l'organisation, on peut visiter le site Internet www.nuitdelaphilo.com ou composer le 987-3000, poste 0868 (local W-5295).

PARTAGER