Magazine Urbania : de petits gestes pour soulager la planète

30 Avril 2007 à 0H00

«Anticonformiste, curieux, graphiquement audacieux, décalé, déjanté, délirant…», voilà comment les artisans du magazine Urbania décrivent leur magazine. Le concept original de la page couverture de l'édition printanière, dont le thème est «vert», est signé Simon Bertrand, étudiant au baccalauréat en design graphique de l'UQAM. Les gens d'Urbania ont choisi son concept parmi la soixantaine qui leur a été proposée, dans le cadre du cours «Design : problématique» de la professeure Lyne Lefebvre.

«Nous aimons que nos pages couvertures détonnent et bousculent un peu», affirme l'éditeur et le directeur artistique du magazine, Philippe Lamarre, lui-même diplômé de l'UQAM en design graphique. «Pour ce numéro vert, nous souhaitions faire un clin d'oeil aux petits gestes quotidiens que nous pouvons tous poser pour l'environnement, ajoute-t-il. Je crois que le rouleau de papier hygiénique morcelé en petits carrés, imaginé par Simon Bertrand, est assez explicite en ce sens!»

«Je suis vraiment content que mon idée ait été retenue, affirme le principal intéressé, qui complète à 22 ans sa première année d'études à l'UQAM. J'avais l'intention d'effectuer la tournée des boîtes de design au cours de l'été et je possède maintenant une belle carte de visite.» Simon a participé à la réalisation de son concept en compagnie de l'équipe d'Urbania, notamment du photographe Alain Desjeans.

Plusieurs diplômés de l'UQAM participent à l'aventure Urbania, un magazine publié quatre fois l'an et fabriqué à Montréal par le studio de création TOXA. Chaque parution est consacrée en totalité à un thème en particulier. Par exemple, les trois numéros précédents abordaient les «ethnies», la «folie» et la «bouffe». Outre le travail de Simon Bertrand qui orne la page couverture, le magazine publie en page 75 une dizaine d'autres concepts qui méritent des mentions honorables pour leur originalité.

CATÉGORIES
PARTAGER