Management : rencontre internationale à l'UQAM

14 Mai 2007 à 0H00

La 16e conférence de l'Association internationale de management stratégique (AIMS) se tiendra à l'UQAM du 6 au 9 juin prochain. Plus de 250 tables rondes permettront aux théoriciens de discuter des enjeux de l'heure dans le domaine du management, mais aussi d'échanger avec les nombreux praticiens qui ont manifesté leur intention de participer à l'événement. «Même si le congrès réunit principalement des chercheurs, certains thèmes comme le développement durable et la responsabilité sociale attirent les praticiens, dit Bouchra M'Zali, professeure au Département de stratégie des affaires et présidente du comité organisateur. Nous nous attendons à battre un record en termes de participation.»

Parmi les autres thématiques qui seront abordées, les fusions et délocalisations d'entreprises continuent de susciter l'intérêt, que ce soit sous l'angle des ressources humaines, du point de vue comptable ou financier. Les sujets liés à la gouvernance et à l'éthique sont aussi populaires, de même que ceux qui concernent le délicat dossier de l'intégration des valeurs, des identités et des cultures, y compris des cultures générationnelles.

«Un des buts du congrès de l'AIMS est de renforcer la formation des jeunes chercheurs et de leur donner un tremplin pour joindre un auditoire francophone, dit Bouchra M'Zali. Nous avons aussi travaillé à mettre en place une plate-forme de réseautage pour amener les gens qui s'intéressent aux mêmes problématiques à se rencontrer. » Les chercheurs viendront d'un peu partout – du Québec, de la France, mais aussi du Maghreb, des États-Unis et de l'Amérique Latine –, mais les présentations se feront en français.

L'événement est soutenu par l'École des sciences de la gestion, le vice-décanat à la recherche, le vice-rectorat à la recherche, ainsi que par divers autres commanditaires, dont plusieurs chaires de recherche. Selon Bouchra M'Zali, le travail accompli par le comité d'organisation a été extraordinaire. Anne-Laure Saives, professeure au Département de management et technologie, et Pierre Cossette, professeur au Département d'organisation et ressources humaines, étaient coprésidents du comité scientifique, alors que Jean-Claude Forcuit et Jean Ducharme, professeurs au Département d'organisation et ressources humaines, se sont respectivement occupés de la logistique et du financement. «Un tel événement permet de positionner l'ESG sur la carte, souligne la présidente du comité organisateur. Cela donne une très grande visibilité.»

PARTAGER