Angela Grauerholz, nouvelle directrice du Centre de design de l'UQAM

3 Septembre 2008 à 5H00

Angela Grauerholz, professeure de typographie et de photographie à l'École de design depuis 1988, est la nouvelle directrice du Centre de design de l'UQAM. Elle succède à Marc Choko, qui terminait en mai dernier son troisième mandat de trois ans à la direction du Centre de design.

Née à Hambourg en Allemagne, Angela Grauerholz vit et travaille à Montréal depuis 1976. Artiste photographe et designer graphique de formation, elle fut la cofondatrice et codirectrice (1980) d'Artexte, Centre d'information en art contemporain de Montréal, qu'elle a dirigé jusqu'en 1986.

Depuis 20 ans, l'artiste photographe nous fait voir paysages, scènes d'intérieurs, personnages, fenêtres, nuages aux effets de «flou». Ses expositions, individuelles ou en collectifs, ont été présentées au Canada, aux États-Unis et en Europe. Elle a exposé en solo, au Musée d'art contemporain de Montréal, Angela Grauerholz - Photographies, en 1995. Comme designer graphique, elle a réalisé le design de plusieurs livres, catalogues d'expositions et revues.

Outre sa pratique en art contemporain, Angela Grauerholz a travaillé pour de nombreux organismes culturels au Québec et au Canada. Par la qualité de son enseignement et la profondeur de sa démarche artistique, elle a su inspirer une nouvelle génération de créateurs.

Elle a reçu, en 2006, le prestigieux Prix Paul-Émile Borduas, la plus haute distinction que peut recevoir un artiste ou un artisan pour l'ensemble de son œuvre. Cet honneur lui a été accordé pour le caractère novateur et la richesse de son travail, ainsi que pour sa contribution exceptionnelle au monde artistique québécois durant les 25 dernières années. Une des expositions marquantes de sa carrière, La salle de lecture de l'artiste au travail, a été présentée à Houston, Toronto, Montréal et sera bientôt installée à la Vancouver Public Library. Le magazine CV ciel variable a consacré un numéro à cette œuvre.

***

Communiqué de presse

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE