Basketball : une première saison gagnante

18 Février 2008 à 0H00

Cette saison marque un véritable tournant pour l'équipe féminine de basketball de l'UQAM, qui terminera vraisemblablement avec une fiche gagnante pour la première fois de sa jeune histoire. «Nous en avons mangé des volées au début», se rappelle en riant Claudia Gauthier-Théorêt, la seule joueuse de l'édition actuelle des Citadins à faire partie de l'équipe depuis sa création, en 2003-2004.

Lors de leur première saison, les Citadins avaient en effet perdu leurs 16 matchs. La saison suivante, ils en remportaient seulement deux. Ils ont ensuite récolté six victoires deux années consécutives, atteignant la demifinale provinciale l'an dernier. Cette année, les Citadins ont déjà huit victoires en douze matchs. Les filles ont même vaincu leurs grandes rivales de l'Université Laval pour la première fois en cinq ans, le 25 janvier dernier, par la marque de 58-45.

Claudia Gauthier-Théorêt en est à sa dernière année de compétition et elle est capitaine des Citadins. Cette année, quatre recrues et huit joueuses de deuxième année, parmi lesquelles sa jeune soeur Marjolaine, font partie de l'équipe. «Je leur enseigne quelques trucs lors des entraînements et des matchs, confie Claudia. J'agis un peu comme une «maman» qui rassure, qui calme et qui tente de donner l'exemple, en leur rappelant constamment qu'il faut persévérer.»

Une joueuse intense

«Claudia est une athlète remarquable autant pour ses capacités athlétiques que pour son attitude, souligne son entraîneur, Jacques Verschuere. Elle donne son maximum à chaque entraînement, six fois par semaine, depuis cinq ans. On ne rencontre pas souvent des joueuses aussi intenses.»

L'entraîneur est heureux que son équipe offre un aussi bon spectacle aux partisans, toujours plus nombreux d'année en année. Près de 600 personnes ont assisté aux derniers matchs des Citadins au Centre sportif, parmi lesquelles les parents de Claudia, qui ne ratent aucun match, que ceux-ci soient disputés à l'UQAM ou sur les terrains adverses.

Bientôt diplômée du baccalauréat d'intervention en activité physique, Claudia quittera l'équipe le coeur gros à la fin de la saison. «Je vais m'ennuyer de mes coéquipières et des gens du Centre sportif, que j'ai côtoyés tous les jours depuis cinq ans», dit-elle. Elle aimerait terminer sa carrière universitaire avec panache. «J'espère que l'on participera au championnat canadien», conclut-elle.

CATÉGORIES
PARTAGER