Le budget provisoire 2008-2009 de l'UQAM présente un déficit d'opération ramené à moins de 1 million $ avant les frais financiers

21 Mai 2008 à 5H00

Le Conseil d'administration a adopté hier le budget d'opération 2008-2009 dont les produits se chiffrent à 335,3 M $ et les charges à 354,8 M $. Le déficit anticipé de 19,5 M $ représente le déficit d'opération de 0,9 M $ auquel il faut ajouter des frais financiers de 18,6 M $.

Avec ce budget, l'UQAM prévoit faire mieux que les prévisions annoncées pour l'an 2 dans le dossier du Plan de redressement déposé, en mars dernier, à la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, car celui-ci anticipait un déficit d'opération de 4,4 M $ et des frais financiers de 22,4 M $. Ce plan de redressement est toujours à l'étude, comme on sait, auprès de l'Université du Québec (UQ) et du ministère (MELS).

L'amélioration reflétée au budget est due principalement à l'indexation des frais afférents chargés aux étudiants selon les directives ministérielles, au réinvestissement québécois dans les universités de l'ordre de 2,5 M $ pour l'UQAM, à une baisse des frais financiers consécutifs à la vente de plusieurs immeubles l'an dernier, à des taux d'intérêts inférieurs et à l'attrition de 20 postes (sur les 77 visés d'ici 2011-2012).

Ce budget de l'UQAM doit être présenté à l'Assemblée des gouverneurs de l'Université du Québec (UQ) pour fins d'adoption, demain 22 mai.

Budget provisoire
La vice-rectrice aux Affaires administratives et financières, Mme Monique Goyette, a qualifié le budget qu'elle a présenté, de «provisoire», car l'UQAM doit attendre un règlement de sa situation financière avant de pouvoir appliquer certaines mesures, notamment celles qui impliquent des tiers - syndicats, associations, UQ et MELS.

Mme Goyette a soulevé également la fragilité de certains éléments du budget qui pourraient introduire des variations plus ou moins importantes aux produits et charges, entre autres, le maintien des effectifs étudiants (en hausse constante depuis dix ans aux cycles supérieurs mais en légère baisse au premier cycle, selon les projections), le développement de la programmation en fonction de la mission de l'Université et des contraintes financières, le suivi étroit de la masse salariale, la modification ou la création de frais administratifs tels que requis par le MELS, ainsi que le maintien du taux de financement de la marge de crédit établie à 275 M $.

Budget d'investissement
Grâce à une augmentation de 834 500 $ de la subvention du MELS consacrée au mobilier, appareillage et outillage (MAO) et le remboursement de la dette par la vente des immeubles dont la Direction de l'Université a décidé de se départir l'an dernier, l'UQAM a pu augmenter ses disponibilités de 4,3 M $ sur un budget d'investissements total de 16,1 M $.

Les enjeux principaux au chapitre des investissements, pour l'exercice financier 2008-2009, concernent la stabilisation des équipements informatiques, de télécommunications et d'audio-visuels sur le point de rupture, ainsi qu'au plan immobilier; la réévaluation du plan de maintien des actifs; la mise à jour d'un plan directeur aux services de l'Informatique et des télécommunications et de l'Audiovisuel, l'acquisition d'équipements scientifiques et le développement de la programmation et de la recherche en regard de la mission de l'UQAM.

Budget sous contrôle
Le recteur Claude Corbo a réitéré aux membres du Conseil la capacité qu'a l'UQAM d'équilibrer les produits et les charges de son budget d'opération, si l'on exclut les frais financiers qui découlent de la dérive immobilière récente. Il a reconnu que la partie n'était pas encore gagnée pour l'UQAM et que les perspectives pour les années à venir s'annonçaient difficiles.

Il a tenu à souligner les efforts considérables que toutes les unités académiques et administratives ont consentis pour réduire et contrôler le déficit de l'Université et ce, sans compromettre l'accessibilité et la qualité des services offerts aux étudiants. Le recteur a insisté sur les ajouts budgétaires et la réallocation ciblée de certaines ressources de l'ordre de 4,1 M $ qui faciliteront l'atteinte des missions académiques au cours du prochain exercice.

M. Corbo a rappelé que les discussions se poursuivront avec les syndicats et les associations d'employés afin de convenir de certaines mesures prévues au dossier du Plan de redressement.

Pour conclure, le recteur a repris l'avis du Vérificateur général du Québec qui indiquait dans son rapport préliminaire, déposé en novembre dernier, que l'UQAM ne pourra surmonter ses difficultés financières sans appuis externes, notamment celui du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.

L'information complète concernant le budget provisoire 2008-2009 de l'UQAM est disponible à l'adresse Web suivante : http://www.uqam.ca/divers/budget-provisoire2008-2009.pdf

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE