Créer une mémoire du théâtre québécois

27 Octobre 2008 à 0H00

Les professeurs Josette Féral (École supérieure de théâtre) et Paul Tana (École des médias) sont les producteurs de Paroles d'artistes, série de six documentaires d'une heure portant sur les grands créateurs du théâtre québécois : Jean-Pierre Ronfard, Huguette Uguay, Paul Hébert, Gilles Pelletier, Paul Buissonneau et André Brassard. Ces films ont tous été réalisés, sous leur direction, par des étudiants en théâtre et en cinéma de l'UQAM.

Quand les deux professeurs ont amorcé ce projet de recherche-création, en 2002, il existait très peu de documents d'archives, visuels et sonores, sur l'histoire du théâtre d'ici, et c'est toujours le cas aujourd'hui. «Le théâtre est un art évanescent, dit Josette Féral. Il ne reste rien des metteurs en scène car personne ne filme leur travail. Notre objectif était de créer une mémoire du théâtre en donnant la parole à des pionniers qui ont fait le théâtre québécois depuis les 50 dernières années. Nous avons donc choisi des metteurs en scène et des comédiens qui ont développé des esthétiques particulières et fondé des lieux de création ou des compagnies de théâtre.»

Les deux collègues voulaient aussi donner une forme cinématographique à cette mémoire et inscrire les étudiants dans une démarche créatrice. «L'idée était de rendre la présence des artistes la plus intense possible à l'écran, explique Paul Tana. La technologie numérique, qui permet d'oublier plus facilement la caméra, a permis de conférer une authenticité aux témoignages. Mais le plus important était de gagner la confiance de gens très connus en vue d'établir une complicité entre eux et l'équipe de réalisation. Ce fut parfois difficile, mais les étudiants ont su relever le défi avec brio.» Dans plusieurs cas, il s'est même créé un lien d'affection entre les étudiants et les gens de théâtre, ajoute Mme Féral.

Voir les artistes en action

Le projet représente un modèle de collaboration entre les facultés des Arts et de Communication. Une première équipe, composée d'une quinzaine d'étudiants en théâtre, s'occupait de la recherche historique et biographique. La seconde comprenait 30 étudiants du bac en cinéma, des finissants pour la plupart, qui ont assuré le tournage et le montage. Il s'agissait, pour la majorité d'entre eux, de leur premier film professionnel. À souligner, aussi, l'importante contribution de plusieurs chargés de cours et animateurs pédagogiques de l'École des médias.

Chaque documentaire, tourné par une équipe différente, comporte des entrevues, des images d'archives et des extraits de pièces et de répétitions permettant de voir les artistes en action. «On voulait savoir qui étaient ces gens, faire sentir, avec peu d'artifices, l'artiste et son époque», souligne Paul Tana. «Ce ne sont pas des documentaires au sens traditionnel du terme, précise Josette Féral, mais de beaux portraits visuels, ayant chacun leur propre couleur, comme ceux que font les peintres et les photographes.»

Les documentaires ont été vendus dans différentes écoles de théâtre et présentés aux Rendez-vous du cinéma québécois, aux Rencontres internationales du documentaire et au Festival international du film sur l'art (FIFA). Parmi les autres retombées, mentionnons l'organisation d'un colloque international, Filmer le théâtre, et la création par la Faculté des arts d'un nouveau cours de baccalauréat intitulé Théâtre et cinéma. Enfin, un coffret de DVD regroupant les six documentaires sera aussi produit.

Les deux professeurs ont de la suite dans les idées. Josette Féral a entrepris Mémoire du théâtre, entrevues filmées avec des comédiens marquants de la scène québécoise, dont Jean Dalmain et Janine Sutto, et concocte avec Paul Tana un autre projet de longue haleine, soit des documentaires sur les Denis Marleau, Gilles Maheu, Wajdi Mouawad et autres illustres représentants de la nouvelle génération de metteurs en scène québécois.

PARTAGER