Deux diplômés à l'honneur aux Rendez-vous du cinéma québécois

14 Février 2008 à 5H00

Le film Tout est parfait est présenté aujourd'hui en ouverture de la 26e édition des Rendez-vous du cinéma québécois, qui se déroule du 14 au 24 février. Ce long-métrage, qui traite du suicide chez les jeunes, a été réalisé par Yves-Christian Fournier, un diplômé du baccalauréat en communication (1996), et il a été scénarisé par l'écrivain Guillaume Vigneault, diplômé du baccalauréat en études littéraires (1997). Le film, sélectionné dans la catégorie «Panorama» du Festival du film de Berlin, où il était projeté le 9 février dernier, prendra l'affiche au Québec dès demain.

Yves-Christian Fournier

Après ses études à l'UQAM, Yves-Christian Fournier a travaillé à titre de monteur avant de participer à la Course Destination Monde, pour laquelle il a tourné des reportages en Tanzanie, en Ouganda, en Iran, au Liban, en Roumanie, en Hongrie, en Russie, en Inde, en Chine et au Japon. Il a été sélectionné Grand Gagnant de l'édition 97-98 et s'est mérité le Prix Qualité de l'image.

En 2001, il a œuvré sur le documentaire «making of» du long-métrage Possible Worlds du réalisateur Robert Lepage. Il a écrit et réalisé cette même année son premier court-métrage, Sunk, présenté aux Rendez-vous du cinéma québécois et mis en nomination aux Jutra. Il a ensuite enchaîné coup sur coup deux autres courts-métrages : Écoute-moi donc pas quand je te parle avec Julie Le Breton, Steven Schellenberg, Richard Robitaille ainsi que Les Emmerdeurs avec Macha Grenon et Richard Robitaille, tous deux produits dans le cadre du projet «Films improvisés» du Festival Regard sur la relève au Saguenay et des Rendez-vous du cinéma québécois.

Depuis plusieurs années, son nom n'est plus à faire dans le monde de la publicité, puisqu'il a signé des campagnes mémorables pour Sleeman, Le Lait, Molson, Volkswagen, Ford, Ministère de l'environnement, Voir et FIDO. Il a reçu le prix du Meilleur réalisateur - Créa 2006 pour sa campagne Le Lait.

Tout est parfait est son premier long-métrage.

Guillaume Vigneault

En 2000, les Éditions du Boréal ont publié son tout premier roman intitulé Carnets de Naufrage et en 2001 la suite Chercher le vent. Tous deux acclamés par la critique, Carnets de Naufrage a notamment remporté le Grand Prix Archambault 2001 et le Prix du Public La Presse 2001 du Salon du livre de Montréal. Chercher le vent a pour sa part remporté le Prix France-Québec-Jean-Hamelin 2002, le Prix France-Québec-Philippe-Rossillon 2002 et le Prix Ringuet 2002 de l'Académie des Lettres du Québec. Ce deuxième roman a été traduit en anglais, en russe, en norvégien et fait en outre l'objet d'une adaptation cinématographique.

Guillaume Vigneault travaille présentement à l'écriture d'un troisième roman ainsi qu'à l'adaptation cinématographique des récits intitulés Sympathie pour le diable du journaliste de guerre Paul M. Marchand.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE