Ginette Legault nommée doyenne de l'École des sciences de la gestion

1 Mai 2008 à 5H00

Le Conseil d'administration, réuni le 29 avril dernier, a nommé madame Ginette Legault doyenne de l'ESG UQAM. Elle devient ainsi la deuxième femme à occuper ce poste dans une École de gestion au Québec et elle accède à la courte liste des huit femmes à la tête d'une des 52 facultés de gestion au Canada. Mme Legault, qui succèdera à Pierre Filiatrault, entrera en fonction le 1er juin prochain.

«Par ce retour à l'École, je vise à poursuivre l'excellent travail de réorganisation et de développement de la programmation et de la notoriété de l'ESG UQAM réalisé par Pierre Filiatrault, affirme Ginette Legault. Je veux certes contribuer à maintenir notre niveau d'excellence en recherche, qui se compare avantageusement aux plus prestigieuses écoles de gestion dans le monde, mais j'avoue me sentir particulièrement interpellée par l'actualité québécoise sur la formation universitaire; l'École devra poursuivre son travail de veille sur la qualité de la formation, dans le contexte actuel de compétitivité et de sous-financement des institutions universitaires. Le mandat qui m'attend s'inscrit donc dans la continuité, mais avec la ferme conviction que l'École doit se démarquer, plus que jamais, par la qualité de ses programmes et par son rayonnement international.»

Professeure de gestion des ressources humaines à l'ESG UQAM depuis 1992, Ginette Legault a été directrice du Centre de recherche en gestion de 1997 à 1999 et titulaire de la Chaire de gestion des compétences de 2001 à 2006. Elle a également été membre du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) depuis 2001 et en a été la directrice adjointe pendant deux ans. À titre de vice-doyenne à la recherche de l'ESG UQAM de 2002 à 2006, elle a contribué au développement de la culture de recherche de l'École, saluée lors de l'évaluation par EQUIS en 2007. C'est sous son leadership que la politique facultaire de la recherche a été mise en place et que de nombreuses chaires de recherche ont été créées. Elle est aussi l'instigatrice des Prix de la recherche, un concours d'excellence qui vise à honorer des membres du corps professoral qui se démarquent tant par leurs contributions à la recherche qu'à la formation de la relève scientifique. Depuis avril 2006, elle était vice-rectrice aux Ressources humaines de l'UQAM.

******

Communiqué de presse

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE