L'architecture du Complexe des sciences Pierre-Dansereau à l'honneur

7 Octobre 2008 à 5H00

Les firmes d'architectes Saia Barbarese Topouzanov et Tétreault, Languedoc et associés voient encore une fois la qualité de leur travail reconnue. En effet, leur conception du Complexe des sciences Pierre-Dansereau de l'UQAM leur a valu de figurer parmi les lauréats des prestigieux International Architecture Awards 2008, décernés récemment par The Chicago Athaneum : Museum of Architecture and Design and Metropolitan Arts Press Ltd. et The European Centre for Achitecture Art Design and Urban Studies. Les projets primés feront l'objet d'une exposition qui sera présentée d'abord à Florence (Italie), puis à Athènes (Grèce).

Le Complexe des sciences Pierre-Dansereau de l'UQAM
Situé sur le quadrilatère ceinturant les rues Sherbrooke Ouest et Saint-Urbain, ainsi que les avenues du Président-Kennedy et Jeanne-Mance, le plan d'ensemble pour la construction du Complexe a été approuvé par la Ville de Montréal en 1991. La construction du complexe, qui compte cinq pavillons (Chimie et Biochimie, Président-Kennedy, Sherbrooke, Sciences biologiques, 100 Sherbrooke Ouest), un centre de diffusion et de vulgarisation (Coeur des sciences) et des résidences universitaires, a débuté en 1993 et s'est poursuivie jusqu'en 2006.

De facture moderne, le complexe, qui intègre plusieurs bâtiments de l'ancienne École technique de Montréal, forme un immense écrin abritant des jardins réunis par des axes sinueux de verdures et de forêts reliant les bâtiments. Inspiré de l'aménagement des grandes universités américaines, l'espace vert intérieur est composé de plantes d'origine indigène représentant treize familles de végétaux dont les couleurs sont mises en valeur au gré des saisons tout en servant de laboratoire vivant d'observation. Constitué principalement de briques chamois respectant l'héritage architectural des bâtiments anciens, le complexe exploite aussi la transparence du verre coloré dans des tons de gris, de vert et de jaune en association avec des jeux de façades.

Au fil des ans, la qualité tant architecturale que de construction, des pavillons constituant le Complexe des sciences a été reconnue par l'attribution de plusieurs prix.

***

Communiqué de presse

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE