Les diplômées Olga Navarro-Flores et Marie-Claude Auger-Bouchard remportent des prix décernés par l'Institut de recherche en économie contemporaine

7 Mai 2008 à 5H00

Deux diplômées de l'UQAM ont reçu des prix de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), hier, dans le cadre d'une cérémonie qui avait lieu à la Grande Bibliothèque. Olga Navarro-Flores, chercheuse affiliée à la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable (CRSDD) et diplômée du doctorat en administration, a reçu le prix de la meilleure thèse, tandis que Marie-Claude Auger-Bouchard, diplômée de la maîtrise en sciences de l'environnement, est la lauréate du prix pour le meilleur mémoire.

L'IRÉC est un institut de recherche indépendant, voué à la recherche scientifique et à la promotion des compétences dans le domaine de l'économie. Ces prix comptent parmi les plus importants prix scientifiques remis chaque année au Québec.

La thèse de doctorat de Mme Navarro-Flores, qui lui a valu une bourse de 10 000 $, s'intitule «Les relations de partenariat Nord-Sud : du paradoxe au compromis. Une approche institutionnaliste des relations entre ONG dans le secteur de la coopération internationale».

Le mémoire de maîtrise de Mme Auger-Bouchard, qui lui a valu une bourse de 5 000 $, s'intitule «L'arbitrage des questions environnementales sous le chapitre 11 de l'ALÉNA : de la confidentialité à la transparence».

Julien Champagne, diplômé de la maîtrise en économique, a obtenu une mention d'honneur au montant de 2 000 $ pour son mémoire intitulé «La cyclicité des salaires réels agrégés aux États-Unis».

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE