Les Entretiens Jacques-Cartier

29 Septembre 2008 à 0H00

Montréal et Québec accueillent cette année les 21e Entretiens du Centre Jacques-Cartier, qui se dérouleront du 3 au 10 octobre. L'UQAM est l'un des sept établissements universitaires qui prennent part à l'organisation de cette grande fête de la connaissance et figure parmi les organisateurs de trois des 22 colloques prévus au menu. Créés en 1987, les Entretiens Jacques-Cartier constituent une manifestation annuelle majeure qui se déroule dans la région Rhône-Alpes (France) et, une année sur quatre, au Québec. L'événement réunit chaque fois plus de 3 000 universitaires, décideurs, gens d'affaires, artistes et personnalités politiques d'Amérique et d'Europe, qui proposent des pistes d'action dans les secteurs, économique, sociopolitique, scientifique et culturel.

«Les Entretiens Jacques-Cartier sont uniques. Ils visent, depuis le début, à établir un dialogue entre des personnalités provenant de divers horizons et, surtout, à tisser des liens entre elles. Ainsi, les colloques sont conçus pour favoriser le développement de projets de recherche et de collaborations durables entre chercheurs provenant de différents milieux et pays», explique Guy Berthiaume, coprésident du comité d'organisation de l'édition actuelle des Entretiens et vice-recteur à la Recherche et à la création de l'UQAM. Les chefs d'établissement des universités et grandes écoles de la région Rhône-Alpes, du Québec et du Canada se rencontreront également pour réfléchir sur les partenariats avec les secteurs public et privé et les nouveaux programmes en matière d'internationalisation de la recherche, souligne M. Berthiaume.

Réfléchir sur le sens de la liberté

Les professeurs Peter Leuprecht (sciences juridiques) et Josiane Boulad-Ayoub (philosophie) comptent parmi les organisateurs du colloque intitulé Le sens de la liberté, qui se tiendra les 6 et 7 octobre à la salle D-R200 du pavillon Athanase-David. Le colloque cherchera à rétablir le sens véritable du concept de liberté. Il y sera notamment question du rôle des institutions démocratiques dans la défense et la promotion des libertés, et des rapports entre la liberté, l'égalité et la responsabilité.

L'UQAM, de concert avec le festival Montréal en Lumière et l'Université Lumière Lyon 2, organise également le colloque Tourisme, gastronomie et médias, qui aura lieu du 6 au 8 octobre à la salle Marie Gérin-Lajoie (pavillon Judith-Jasmin). Ce colloque, dont l'un des responsables est le professeur Jean-Pierre Lemasson du Département d'études urbaines et touristiques, abordera diverses thématiques, dont les critiques gastronomiques et vinicoles et leurs impacts sur le tourisme, et le pouvoir des guides gastronomiques et touristiques.

Les nouvelles écritures biographiques est le titre d'un autre colloque organisé sous l'égide de l'UQAM, du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) de l'Université du Québec à Rimouski et de l'École normale supérieure - lettres et sciences humaines de Lyon, en collaboration avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Les échanges porteront notamment sur la relation entre le biographe et l'écrivain, là où s'entrecroisent deux subjectivités et deux écritures. L'événement, organisé notamment par Robert Dion, professeur au Département d'études littéraires, se tiendra les 6 et 7 octobre au Centre d'archives de Montréal de la BAnQ (535, avenue Viger est).

Signalons enfin que le groupe de jazz Restons calmes! de l'UQAM participera au concert organisé conjointement par les quatre universités montréalaises et l'École de technologie supérieure, le 7 octobre, à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau.

PARTAGER