L'UQAM fait le point sur les perturbations et la fermeture du pavillon de l'Éducation, les 11 et 12 décembre

12 Décembre 2008 à 5H00

Le jeudi 11 décembre, le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) a été appelé à intervenir à l'UQAM après que des bruits comparables à des coups de feu aient été entendus peu avant 14 heures au pavillon de l'Éducation (N). Un peu plus tard, un sac dans lequel se trouvaient une dizaine de balles de calibre 22 et deux armes blanches a également été trouvé. Les policiers sont intervenus rapidement à la demande du Service de prévention et de la sécurité de l'UQAM afin d'assurer la sécurité des étudiants et des employés. Un périmètre de sécurité a été dressé autour de ce pavillon, qui fut inspecté de fond en comble. Les policiers ont procédé à l'évacuation du pavillon vers 16 heures. Ce dernier a été fermé pour le reste de la journée.

De nombreuses mesures furent prises dès les premiers instants de cette alerte afin d'assurer la sécurité des personnes. Des messages fréquents furent transmis par intercom aux occupants des pavillons de l'Éducation, Thérèse-Casgrain et Hubert-Aquin afin de les informer des consignes à suivre. Un message fut affiché sur la page d'accueil du site Internet de l'UQAM, sur Facebook et sur Twitter et le message téléphonique de l'UQAM fut modifié. De plus, des communiqués furent envoyés aux médias et des points de presse furent tenus aux demi-heures à l'extérieur du pavillon jusqu'à la fin de l'incident.

Le 12 décembre, un colis suspect a été découvert vers 9 h 30, toujours au pavillon de l'Éducation. Les occupants ont été évacués très rapidement et le groupe d'intervention tactique du SPVM a neutralisé le colis. Le pavillon a pu rouvrir ses portes vers 13 h 30.

Les examens annulés pourront être repris selon des modalités qui seront annoncées très prochainement. Une enquête est en cours afin de trouver le ou les responsable(s) de ces incidents qui ont perturbé la vie universitaire, principalement au pavillon de l'Éducation.

L'Université accroît dès maintenant ses mesures de sécurité, en augmentant notamment le nombre de ses agents de sécurité d'ici la fin de la session d'automne et en augmentant les patrouilles dans tous les pavillons. La Direction de l'UQAM tient à remercier les étudiants et le personnel d'avoir respecté les consignes et d'avoir gardé leur calme. Toutefois, les personnes qui se sentent perturbées par ces incidents peuvent bénéficier d'un service d'aide psychologique au cours des prochains jours. Les étudiants peuvent se présenter du lundi au vendredi au DS-2110, 2e étage du pavillon J.-A.-DeSève (DS), 320, rue Sainte-Catherine Est, de 9 à 17 heures. Quant aux employés, ils peuvent communiquer avec Mme Huguette Bonneville, responsable du Programme d'aide au personnel, au numéro 4400, pour des consultations individuelles ou collectives.

La Direction de l'UQAM tirera les conclusions qui s'imposent de ces deux événements et verra comment elle pourra bonifier son plan d'urgence et ses modes de communication.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE