Le professeur Léo-Paul Lauzon et les chercheurs Marc Hasbani et Martine Lauzon publient une nouvelle étude sur les impôts des entreprises canadiennes

4 Mars 2008 à 5H00

Le professeur du Département des sciences comptables et titulaire de la Chaire d'études socio-économiques de l'ESG UQAM, Léo-Paul Lauzon, vient de publier l'étude «Les impôts payés par les entreprises canadiennes en 2005 : du taux d'impôt statutaire au taux effectif», réalisée en collaboration avec les chercheurs Marc Hasbani et Martine Lauzon. Cette recherche est la quatrième d'une série portant sur le même thème, les trois premières ayant couvert les années 1985, 1992 et 1999.

Cette étude avait pour but de déterminer les impôts sur le revenu (fédéral, provincial et étranger) réellement payés par les plus grandes entreprises canadiennes en 2005 et d'évaluer leur participation réelle au financement public.

Les auteurs de l'étude constatent qu'au fil des ans, la contribution des entreprises aux recettes fiscales du Canada diminue; que les subventions gouvernementales versées aux entreprises augmentent substantiellement; et que l'évasion fiscale pratiquée par les entreprises atteint des records. Selon eux, les politiques économiques instaurées au Canada et au Québec depuis les 25 dernières années ne favorisent guère la classe moyenne et le partage de la richesse. Ces politiques profitent plutôt aux nantis et aux compagnies, et elles contribuent à accentuer la concentration de la richesse au pays, de même que la pauvreté. D'après leurs observations, les bienfaits des baisses d'impôts sur le revenu octroyées aux entreprises dans le but de stimuler l'emploi, l'investissement et la croissance, et d'accroître leur compétitivité face à leurs concurrents étrangers, sont un mythe.

Pour en savoir plus, on peut consulter le communiqué émis à cet effet.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE