Le professeur Yves Gingras et six autres universitaires canadiens à l'origine d'un nouveau réseau scientifique

29 Février 2008 à 5H00

Yves Gingras, professeur au Département d'histoire et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences, est l'un des sept universitaires canadiens qui ont reçu récemment une importante subvention du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada pour mettre sur pied le Réseau pour les études humanistes et sociales des sciences (REHSS).

Ce nouveau réseau de recherche vise à rassembler des experts issus de la communauté scientifique et des sciences humaines et sociales, tant canadiens qu'internationaux, qui étudient les sciences et les technologies dans une perspective philosophique, historique, sociologique et culturelle.

Le réseau rendra ses travaux accessibles aux journalistes, muséologues et décideurs politiques, ainsi qu'au grand public. Ses thèmes de recherche, qui se veulent interdisciplinaires, seront centrés sur les méthodologies, les acteurs et les objets d'étude des sciences et des technologies, le statut des pratiques et habiletés scientifiques, la culture scientifique et technologique et les divers modèles de communication scientifique.

Soulignons également que le Centre interuniversitaire de recherche sur la science et les techonologies (CIRST), basé à l'UQAM, est l'un des maillons du réseau.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE