La professeure Lori Saint-Martin et l'étudiant Rawi Hage remportent des prix décernés par la Quebec Writers' Federation

4 Décembre 2008 à 5H00

La professeure Lori Saint-Martin, du Département d'études littéraires, et le traducteur littéraire Paul Gagné ont remporté pour la troisième fois le prix de la traduction décerné par la Quebec Writers' Federation lors de son gala annuel, qui avait lieu à Montréal le 19 novembre dernier. Ce prix, d'une valeur de 2 000 $, couronne la meilleure traduction de l'anglais vers le français d'une œuvre littéraire écrite par un auteur anglo-québécois. Le livre primé est Big bang (Les Allusifs), traduction de Bang Crunch (Knopf Canada) de l'auteur Neil Smith.

Essayiste, nouvelliste et critique, Lori Saint-Martin est également coordonnatrice de l'enseignement à l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) et membre régulier de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire. Elle et Paul Gagné ont traduit ensemble plus d'une trentaine d'œuvres littéraires encensées par la critique. Ils ont remporté un prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie traduction à deux reprises.

L'étudiant Rawi Hage a pour sa part récolté le prix Paragraphe Hugh MacLennan qui couronne une oeuvre de fiction. Son plus récent roman, Coackroach (House of Anansi Press), lui vaut une bourse de 2 000 $.

Étudiant à la maîtrise en arts visuels et médiatiques, Rawi Hage a vu son premier roman, DeNiro's Game (Parfum de poussière en français), remporter quatre récompenses littéraires, dont le Prix des libraires du Québec et le prestigieux International IMPAC Dublin Literary Award, doté d'une bourse de 160 000 $.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE